Différences entre les versions de « Louis Guilloux »

1 840 octets ajoutés ,  il y a 3 mois
citations pour 2 ouvrages
(citations pour 2 ouvrages)
== ''La Maison du peuple'', 1927 ==
''{{w|La Maison du peuple}}''
{{Citation|« La gagne de mon mari est petite ». En entendant parler de mon père, Melle Bapier entra en fureur. Elle s'enveloppa dans son châle de laine grise et, dressant sa tête pointue : « Un homme qui n'a pas le sou, faire de la politique ! »
{{Réf Livre
|titre = La Maison du peuple
|auteur = Louis Guilloux
|éditeur = Grasset
|année = 1953
|page = 57
|ISBN = 9782246129967
}
 
== {{''Compagnons'', 1931 ==
{{Citation|« C'est pas que je manque de confiance en vous, dit-il, mais je ne veux pas, Fortuné, qu'on ait rien à me reprocher. »
{{Réf Livre
|titre = La Maison du peuple
|auteur = Louis Guilloux
|éditeur = Grasset
|année = 1953
|page = 183
|ISBN = 9782246129967
}}
 
{{Citation|« Je m'en fous bien, dit-il. Oui, on a marché [accepté de partir à leur guerre, la première guerre mondiale] comme des cons, je le répèterai, tant pis pour ceux que ça dérange. Et si Jean Kernevel est en train de crever à c't'heure, tu peux bien dire que c'est de leur faute. V'la un homme qu'était sain de corps autant que moi avant la guerre. Il faisait tranquillement son boulot sans rien demander à personne. Je ne dis pas qu'il était heureux, heureux, mais ça pouvait aller. On est venu le chercher, pourquoi ? Je te dis, moi, que c'est leur faute, bande de criminels. Quand je pense à ce qu'il était, et regarde-le à présent ! »
{{Réf Livre
|titre = La Maison du peuple
|auteur = Louis Guilloux
|éditeur = Grasset
|année = 1953
|page = 189
|ISBN = 9782246129967
 
== ''Le Sang noir'', 1935 ==
554

modifications