Différences entre les versions de « Olivier Le Carrer »

3 659 octets ajoutés ,  il y a 4 mois
Ajout de 5 nouvelles citations
(Ajout de 5 nouvelles citations)
}}
 
{{citation| L'autonomie, cette faculté que nous apprécions tant aujourd'hui de choisir ou de moduler l'itinéraire à notre guise, est indissociable d'une carte réaliste et aussi précise que possible.}}
{{Réf Livre
|titre=Trouver le Nord, et autres secrets d'orientation des voyageurs d'autrefois
|auteur= Olivier Le Carrer
|éditeur= Delachaux et Niestlé
|année=2016
|ISBN=978-2-603-02436-2
|page=61
}}
 
{{citation| On n'est jamais assez prudent sur les risques d'incompatibilité entre deux représentations mentales d'un même lieu. En fonction de sa culture, de ses priorités, voire d'inavouables blocages personnels, chacun lit la route suivant ses propres critères. Cela n'a rien de scandaleux : nous arrivons bien à nous disputer sur l'interprétation d'un roman, d'un film, ou d'une théorie économique, pourquoi diable verrions-nous de la même façon le paysage?}}
{{Réf Livre
|titre=Trouver le Nord, et autres secrets d'orientation des voyageurs d'autrefois
|auteur= Olivier Le Carrer
|éditeur= Delachaux et Niestlé
|année=2016
|ISBN=978-2-603-02436-2
|page=62
}}
 
{{citation| D'une façon plus générale, la «culture de l'incertitude», si bien partagée par les anciennes générations de marins, constitue l'un des sujets les plus stimulants en matière d'orientation.Elle est bénéfique à la sécurité, car accepter de ne pas savoir exactement où l'on se trouve, intégrer le doute dans sa réflexion, reste le meilleur moyen de voir loin, d'anticiper toutes les situations, et donc d'éviter de se mettre dans des positions sans issue. Un concept, cher aux marins anglo-saxons, participe intelligemment de cette démarche : celui de la «navigation défensive». Son principe? Peu importe de connaître exactement sa position, ce qui compte, c'est de savoir que l'on ne se trouve pas là où il ne faut pas. On délimite au préalable les secteurs dangereux et on en déduit quelques «garde-fous» visuels permettant de s'assurer en permanence que l'on n'entre pas dans ces «zones rouges».}}
{{Réf Livre
|titre=Trouver le Nord, et autres secrets d'orientation des voyageurs d'autrefois
|auteur= Olivier Le Carrer
|éditeur= Delachaux et Niestlé
|année=2016
|ISBN=978-2-603-02436-2
|page=153
}}
 
{{citation| Comme dans une enquête policière, il faut lire tous les indices pour en déduire des hypothèses et non l'inverse - avoir une idée préconçue et essayer coûte que coûte de lui faire correspondre les indices disponibles. Ce principe vaut pour tous les aspects de la navigation, qu'il s'agisse de l'identification d'une côte, d'un phare, ou d'estimer sa position sans visibilité.}}
{{Réf Livre
|titre=Trouver le Nord, et autres secrets d'orientation des voyageurs d'autrefois
|auteur= Olivier Le Carrer
|éditeur= Delachaux et Niestlé
|année=2016
|ISBN=978-2-603-02436-2
|page=163
}}
 
{{citation| La généralisation de la cartographie électronique s'accompagne, elle, d'effets contradictoires. D'un côté, une sécurité incontestablement améliorée, la précision du système permettant a priori d'éviter tous les dangers; de l'autre, une prise de risque accrue, cette même précision amenant nombre de navigateurs à se placer volontairement dans des situations scabreuses, inimaginables autrefois ( par exemple, entrer de nuit ou en plein brouillard dans une passe encombrée de hauts-fonds et exposée à la houle), ce qui se traduit au moindre pépin par une catastrophe.}}
{{Réf Livre
|titre=Trouver le Nord, et autres secrets d'orientation des voyageurs d'autrefois
|auteur= Olivier Le Carrer
|éditeur= Delachaux et Niestlé
|année=2016
|ISBN=978-2-603-02436-2
|page=61
}}
 
{{DEFAULTSORT:Le Carrer, Olivier}}
[[Catégorie:Naissance en 1955]]
[[Catégorie:Journaliste français]]
[[Catégorie:NavigateurPersonnalité françaisdu monde maritime]]
155

modifications