Différences entre les versions de « Iliade »

1 330 octets ajoutés ,  il y a 29 jours
→‎Sur l’Iliade : Laurence Plazenet
(→‎Sur l’Iliade : Laurence Plazenet)
 
|année d'origine= 1992
|collection= Le Livre de poche
}}
 
=== Laurence Plazenet ===
{{Citation
|citation= ''L’Iliade'' séduit par la diversité de ses tons : le resserrement de la narration et son finale tiennent, pour leur part, de la [[tragédie]], un modèle qui affleure encore par la manière dont méditation sur le [[destin]] (sans cesse manifesté par un signe, une prémonition, un mot) et [[pitié]] sont conjointes dans l’œuvre. [[Platon]] fait d’Homère le père de la tragédie dans la ''[[La République|République]]'' (598d)… Mêlant les dieux aux hommes, alternant instants sublimes et scènes domestiques, ''L’Iliade'' invente une poésie du quotidien. Elle est renforcée par un usage incessant de la comparaison, même pour dire le geste héroïque ou le fracas des armes : tout y fait sens par rapport à l’évidence première des éléments, des bêtes, des plantes, de l’univers sensible. Ces notations bannissent le lieu commun, le préjugé. Elles font rayonner une certitude : la beauté du monde, à la fois tendre et violent.
}}
{{Réf Livre
|titre= Anthologie de la littérature grecque
|auteur= Laurence Plazenet (ed. sc.) et Emmanuèle Blanc (trad.)
|éditeur= Gallimard
|année= 2020
|page= 46-47
|ISBN= 978-2-07-035923-3
|collection= Folio classique
|auteur de la contribution= [[Laurence Plazenet]]
|titre de la contribution= Homère
}}