« Wilfrid Lupano » : différence entre les versions

3 587 octets ajoutés ,  il y a 7 mois
ajouts
(corr typo)
(ajouts)
 
== Propos publics ==
{{citation|citation=Pendant 15 ans, j’ai travaillé dans des bars ou tenu des bars moi-même. Dans l’un de ceux-ci passaient pas mal de groupes de musique. Et dans un de ces groupes jouaient deux dessinateurs, Fred Campoy et Roland Pignault. Qui sont devenus des copains, vu que je les programmais souvent. De fil en aiguille, on a pas mal discuté de BD. Ils ont vu que j’étais un gros lecteur depuis toujours. Et que j’écrivais. D’abord pour les jeux de rôle. J’étais maître de jeu et j’écrivais beaucoup de scénarios. Et puis j’écrivais aussi des nouvelles. Avec dans l’idée plutôt d’être auteur de romans. Bizarrement, je n’avais jamais fait le parallèle entre mes lectures de BD et le fait que j’aimais bien écrire. Eux m’ont proposé de les aider sur le scénario d’un personnage qui s’appelait Little Big Joe qu’ils avaient créé.
|précisions=Sur ses débuts en tant que scénariste de bande dessinée.}}
{{Réf Article
| titre = Wilfrid Lupano : « Ça va peut-être vous surprendre, mais mon auteur de référence, c’est Dostoïevski. »
| auteur = Wilfrid Lupano (propos recueillis par Thierry Lemaire)
| publication=ActuaBD
| date = 19 mai 2011
| page = url
| url = https://www.actuabd.com/Wilfrid-Lupano-Ca-va-peut-etre
}}
 
{{citation|citation=Je suis curieux de tout. Je pourrais faire des séries sur n’importe quel sujet. Je trouve qu’il n’y a ni bon genre ni mauvais genre. Pareil pour les thèmes. Avec tout et n’importe quoi on peut faire œuvre géniale ou médiocre. L’autre élément qui va entrer en ligne de compte, c’est la rencontre avec un dessinateur qui a un univers de prédilection ou inversement un univers qu’il a envie d’aborder. Dans ces cas là, j’essaye de m’y conformer. J’ai envie de lui donner le meilleur cadre possible pour s’exprimer.
|précisions=Sur la variété de ses œuvres.}}
{{Réf Article
| titre = Wilfrid Lupano : « Ça va peut-être vous surprendre, mais mon auteur de référence, c’est Dostoïevski. »
| auteur = Wilfrid Lupano (propos recueillis par Thierry Lemaire)
| publication=ActuaBD
| date = 19 mai 2011
| page = url
| url = https://www.actuabd.com/Wilfrid-Lupano-Ca-va-peut-etre
}}
 
{{citation|citation=On a l’impression d’une esquisse, et puis quand on connaît le personnage, on sait qu’il a refait 40 fois le dessin. C’est d’une grande précision avec une impression finale de facilité.
|précisions=Au sujet de Sempé.}}
{{Réf Article
| titre = Wilfrid Lupano : « Ça va peut-être vous surprendre, mais mon auteur de référence, c’est Dostoïevski. »
| auteur = Wilfrid Lupano (propos recueillis par Thierry Lemaire)
| publication=ActuaBD
| date = 19 mai 2011
| page = url
| url = https://www.actuabd.com/Wilfrid-Lupano-Ca-va-peut-etre
}}
 
{{citation|citation=Alors, ça va vous surprendre parce que c’est différent de quasiment tout ce que je fais, mais en fin de compte, j’y pense à chaque fois, c’est Dostoïevski. Depuis toujours, j’ai une admiration sans bornes pour cet auteur. Je le relis régulièrement. Il a écrit sur l’être humain comme personne, avant la psychanalyse, avant tout ça. C’est hallucinant. C’est même effrayant.
|précisions=}}
{{Réf Article
| titre = Wilfrid Lupano : « Ça va peut-être vous surprendre, mais mon auteur de référence, c’est Dostoïevski. »
| auteur = Wilfrid Lupano (propos recueillis par Thierry Lemaire)
| publication=ActuaBD
| date = 19 mai 2011
| page = url
| url = https://www.actuabd.com/Wilfrid-Lupano-Ca-va-peut-etre
}}
 
{{citation|citation=Les temps ont changé et les éditeurs proposent aujourd’hui des illustrateurs aux scénaristes dont les récits les intéressent, comme sur ''L’Homme qui n’aimait pas les armes à feu'', avec Paul Salomone, mais à l’époque ce n’était pas le cas et il n’y avait pas Internet pour favoriser les échanges et rencontres entre auteurs.
|précisions=Sur ses difficultés à trouver des dessinateurs pour ses projets au début de sa carrière de scénariste.}}