« Rosa Luxemburg » : différence entre les versions

1 208 octets ajoutés ,  il y a 14 ans
aucun résumé des modifications
m (cat)
Aucun résumé des modifications
|collection=petite collection Maspero
}}
 
== ''Grève de masses, parti et syndicats'', 1906 ==
 
{{citation|citation=Dans l'espace immatériel de l'analyse logique abstraite, on peut prouver avec la même rigueur aussi bien l'impossibilité absolue, la défaite certaine de la grève de masse, que sa possibilité absolue et sa victoire assurée. Aussi la valeur de la démonstration est-elle dans les deux cas la même, je veux dire nulle. C'est pourquoi craindre la propagande pour la grève de masse, prétendre excommunier formellement les coupables de ce crime, c'est être victime d'un malentendu absurde. Il est tout aussi impossible de "propager" la grève de masse comme moyen abstrait de lutte qu'il est impossible de "propager" la révolution. La "révolution" et la "grève de masse" sont des concepts qui ne sont eux-mêmes que la forme extérieure de la lutte des classes et ils n'ont de sens et de contenu que par rapport à des situations politiques bien déterminées.
}}
{{Réf Livre|titre=Oeuvres I
|auteur=Rosa Luxemburg
|éditeur=Maspero
|année=1969
|page=100
|partie=Grève de masses, parti et syndicats
|chapitre=2.
|ISBN=2-7071-0264-4
|traducteur=Irène Petit
|année d'origine=1906
|collection=petite collection Maspero
}}
 
 
== Sur la révolution russe, 1917-1918 ==
79

modifications