Différences entre versions de « Les Fleurs bleues »

2 697 octets ajoutés ,  il y a 12 ans
ajout de 7 citations extraites de "Les Fleurs bleues" de Raymond Queneau
(+interprojet, changement clé de tri de defaultsort)
(ajout de 7 citations extraites de "Les Fleurs bleues" de Raymond Queneau)
|année d'origine=1965
|page=156}}
 
{{citation|Cidrolin ouvrit un œil : ce n’était pas encore l’aube. Il ouvrit les deux yeux : c’était encore la nuit.}}
{{Réf Livre|titre=Les Fleurs bleues
|auteur=Raymond Queneau
|éditeur=Gallimard
|collection=Folio
|année=1978
|année d'origine=1965
|page=194}}
 
{{citation|— Ils aiment ça, dit le gardien en mettant le feu au tabac qu’il avait logé dans sa pipe en racine de bruyère de Saint-Claude dans le Jura, au confluent du Tacon et de la Bienne, affluent de l’Ain.}}
{{Réf Livre|titre=Les Fleurs bleues
|auteur=Raymond Queneau
|éditeur=Gallimard
|collection=Folio
|année=1978
|année d'origine=1965
|page=199}}
 
{{citation|— L’instruction ! voyez ce que c’est, monsieur, que l’instruction. On apprend quelque chose à l’école, on se donne même du mal, beaucoup de mal, pour apprendre quelque chose à l’école, et puis vingt ans après, ou même avant, ce n’est plus ça, les choses ont changé, on ne sait plus rien, alors vraiment ce n’était pas la peine. Aussi je préfère penser qu’apprendre.}}
{{Réf Livre|titre=Les Fleurs bleues
|auteur=Raymond Queneau
|éditeur=Gallimard
|collection=Folio
|année=1978
|année d'origine=1965
|page=200}}
 
{{citation|— Et comment vont les chevaux ? demande Cidrolin.<br>— Ils trouvent le terrain plutôt en pente, répond le duc. Ils n’ont pas l’humeur caprine.}}
{{Réf Livre|titre=Les Fleurs bleues
|auteur=Raymond Queneau
|éditeur=Gallimard
|collection=Folio
|année=1978
|année d'origine=1965
|page=238}}
 
{{citation|Le duc finit son verre, puis énonça cette remarque :<br>— Ce qui me plaît dans l’essence de fenouil, c’est qu’il n’y a aucun autre mot qui rime avec. Avec fenouil.<br>— À moins qu’on ne change de genre, dit Lalix.}}
{{Réf Livre|titre=Les Fleurs bleues
|auteur=Raymond Queneau
|éditeur=Gallimard
|collection=Folio
|année=1978
|année d'origine=1965
|page=246}}
 
{{citation|— Non, répondit Lalix. Tout ce que vous avez raconté prouve par a plus b que c’est vous le justicier à la con, le judex à la manque, le montecristo de papa, le zorro de grand-mère, le robin des bois pourris, le rancunier gribouilleur, l’insulteur des murailles, le maniaque du barbouillage, enfin quoi l’emmerdeur patenté anticidrolinique.}}
{{Réf Livre|titre=Les Fleurs bleues
|auteur=Raymond Queneau
|éditeur=Gallimard
|collection=Folio
|année=1978
|année d'origine=1965
|page=253}}
 
{{citation|Pendant des minutes d’affilée, on n’entend plus que les houatures noctambules chape-chuter sur le boulevard.}}
{{Réf Livre|titre=Les Fleurs bleues
|auteur=Raymond Queneau
|éditeur=Gallimard
|collection=Folio
|année=1978
|année d'origine=1965
|page=258}}
 
{{Interprojet|w}}
646

modifications