Différences entre versions de « Maxime Rodinson »

1 791 octets ajoutés ,  il y a 12 ans
Rodinson
m (robot : modifie les liens interprojets)
(Rodinson)
|parution=l'Encyclopédia Universalis V10, 2004
|auteur=Maxime Rodinson
}}
 
{{Citation|Je crois avoir démontré dans les lignes qui précèdent que la formation de l’Etat d’Israël sur la terre palestinienne est l’aboutissement d’un processus qui s’insère parfaitement dans le grand mouvement d’expansion européo-américain des XIXe et XXe siècles pour peupler ou dominer économiquement et politiquement les autres terres. Il s’agit d’ailleurs d’un diagnostic évident et je n’ai employé tant de mots pour l’énoncer que par la faute des efforts désespérés qu’on a multipliés pour le dissimuler. Il s’agit là de faits. Pour ce qui est des termes, il me semble que celui de processus colonial convient fort bien, étant donné le parallélisme évident avec les phénomènes qu’on s’accorde à nommer ainsi.
}}
{{Réf Article
|titre=Israël, fait colonial ?
|auteur=[[:w:Maxime Rodinson|Maxime Rodinson]]
|publication=Les Temps Modernes
|numéro=253 bis
|date=1967
|page=83
}}
 
{{Citation|Les colons et colonisateurs ne sont pas des monstres à face humaine. au comportement stupéfiant, comme on le croirait souvent à lire les intellectuels de gauche. Je suis anti-colonialiste et anti-raciste, mais ne puis renoncer pour cela à expliquer le colonialisme et le racisme par des facteurs sociaux et psychologique des plus répandues et des plus banaux, auxquels nul ne devrait jurer qu’il est inaccessible. Le fait d’appartenir à un groupe colonisateur n’est pas le crime indicible et irrémissible qu’on imagine dans les cafés des boulevards Saint-Germain et Saint-Michel. Qui en est innocent ? Seul le temps passé depuis l’usurpation varie.
}}
{{Réf Article
|titre=Israël, fait colonial ?
|auteur=[[:w:Maxime Rodinson|Maxime Rodinson]]
|publication=Les Temps Modernes
|numéro=253 bis
|date=1967
|page=85
}}
 
Utilisateur anonyme