Différences entre versions de « Ernst Jünger »

2 038 octets ajoutés ,  il y a 12 ans
 
== ''[[w:Sur les falaises de marbre|Sur les falaises de marbre]]'', 1939 ==
 
{{citation|Quand nous pensons nous envoler, notre bond maladroit nous est plus cher que la marche la plus sûre en un chemin tout tracé.}}
{{Réf Livre|titre=Sur les falaises de marbre
|auteur=Ernst Jünger
|éditeur=Gallimard
|année=2005
|page=31
|collection=L'Imaginaire
|année d'origine=1942
|traducteur=Henri Thomas
}}
 
{{citation|Il est des temps de décadence, où s'efface la forme en laquelle notre vie profonde doit s'accomplir. Arrivés dans de telles époques, nous vacillons et trébuchons comme des êtres à qui manque l'équilibre. Nous tombons de la joie obscure à la douleur obscure, le sentiment d'un manque infini nous fait voir pleins d'attraits l'avenir et le passé. Nous vivons ainsi dans des temps écoulés ou dans des utopies lointaines, cependant que l'instant s'enfuit.}}
{{Réf Livre|titre=Sur les falaises de marbre
|auteur=Ernst Jünger
|éditeur=Gallimard
|année=2005
|page=35
|collection=L'Imaginaire
|année d'origine=1942
|traducteur=Henri Thomas
}}
 
{{citation|On reconnaît les grandes époques à ceci, que la puissance de l'esprit y est visible et son action partout présente.}}
|année=2005
|page=93
|collection=L'Imaginaire
|année d'origine=1942
|traducteur=Henri Thomas
}}
 
{{citation|Quand le sentiment du droit et du bien s'évanouit, quand l'épouvante trouble les sens, alors les forces de l'homme de la rue sont bientôt taries. Mais chez la vieille aristocratie le sens de ce qui est vrai et légitime demeure vivant et c'est d'elle que sortent les nouveaux rejetons de l'esprit d'équité. Il n'est pas d'autre raison à la prééminence accordée chez tous les peuples au sang noble.}}
{{Réf Livre|titre=Sur les falaises de marbre
|auteur=Ernst Jünger
|éditeur=Gallimard
|année=2005
|page=116
|collection=L'Imaginaire
|année d'origine=1942
|traducteur=Henri Thomas
}}
 
{{citation|Qu'il suffise d'indiquer qu'entre le nihilisme amené à sa perfection, et l'anarchie sans frein, l'opposition est profonde. Il s'agit de savoir, dans ce combat, ce que le séjour des hommes doit devenir, un désert ou une forêt vierge.}}
{{Réf Livre|titre=Sur les falaises de marbre
|auteur=Ernst Jünger
|éditeur=Gallimard
|année=2005
|page=118
|collection=L'Imaginaire
|année d'origine=1942
471

modifications