« Denis Diderot » : différence entre les versions

589 octets ajoutés ,  il y a 13 ans
→‎Salons : étoffement d'une citation
(→‎Salons : +5 citations 1767)
(→‎Salons : étoffement d'une citation)
}}
 
{{Citation|Un plaisir qui n'estn’est que pour moi mem touche faiblement et dure peu. C'estC’est pour moi et pour mes amis que je lis, que je réfléchis, que j'écrisj’écris, que je médite, que j'entendsj’entends, que je regarde, que je sens. Dans leur absence, ma dévotion rapporte tout à eux. Je songe sans cesse à leur bonheur. Une belle ligne me frappe-t-elle ; ils la sauront. Ai-je rencontré un beau trait, je me promets de leur en faire part. Ai-je sous les yeux quelque spectacle enchanteur, sans m’en apercevoir je médite le récit pour eux. Je leur ai consacré l’usage de tous mes sens et de toutes mes facultés ; et c’est peut être la raison pour laquelle tout s’exagère, tout s’enrichit un peu dans mon imagination et dans mon discours. Ils m’en font quelquefois un reproche ; les ingrats ! |précisions=A propos des œuvres de Vernet}}
{{réf Livre|auteur=[[:w: Diderot|Diderot]]
|titre de la contribution =Ruines et Paysages - Salon de 1767
116

modifications