« Stephen Jay Gould » : différence entre les versions

965 octets ajoutés ,  il y a 13 ans
Aucun résumé des modifications
|partie=5
|chapitre=17
|acte=
|scène=
|section=
|ISBN=978-2.02.006980.9
|traducteur= Daniel Lemoine
|année d'origine=1977
|collection=Sciences
|auteur de la contribution=
|titre de la contribution=
|traducteur de la contribution=
|année de la contribution=
|vers=
|langue=
}}
 
{{Citation|Des faits nouveaux rassemblés dans le cadre d'une nouvelle théorie sont rarement le prélude à une réelle évolution de la pensée. Les faits ne {{citation|parlent pas d'eux-même}}; ils sont interprétés à la lumière de la théorie. La pensée créatrice, dans les sciences autant que dans les arts, est le moteur du changement. La science est une activité essentiellement humaine, non l'accumulation mécanique, automatique d'information objectives qui conduirait, grâce aux lois de la logique, à des conclusions inévitables.}}
 
{{Réf Livre|titre=Darwin et les grandes énigmes de la vie
|auteur=Stephen Jay Gould
|éditeur=Points
|année=2001
|page=173
|tome=
|partie=
|chapitre=20
|acte=
|scène=
700

modifications