« Günter Maschke » : différence entre les versions

791 octets ajoutés ,  il y a 12 ans
aucun résumé des modifications
Aucun résumé des modifications
Aucun résumé des modifications
{{citation
|citation=Lorsque je possède assez de puissance pour me permettre des interprétations et que j'étaye mes arguments par une force militaire crédible, capable de parfaire l'intervention souhaitée, alors je peux imposer partout dans le monde ma volonté politique. Celà nous conduira à terme à un nihilisme juridique étonnant.
|original=
|langue=français
|précisions=
}}
{{Réf Article
|titre=L'Europe vassale des Etats-Unis! Entretien avec Günter Maschke
|auteur=Günter Maschke
|publication={{w|Nouvelles de Synergies européennes}}
|numéro=n°41
|date=juillet-août 1999
|page=3
}}
 
{{citation
|citation=Si je reconnais l'état de guerre, cela entraîne beaucoup d'implications en droit économique, dans le droit des gens et dans le droit des assurances. Ce tabou a ses raisons pratiques, parce que le droit des gens (le droit international) repose sur le refus de la violence, sur l'interdiction de la guerre (comme moyen de la politique). On ne veut pas s'entendre dire que l'on redonne à la guerre un statut légal ni que la guerre et la paix sont des concepts qui sont toujours en étroite corrélation.
|original=
|langue=français
Utilisateur anonyme