« Günter Maschke » : différence entre les versions

939 octets ajoutés ,  il y a 12 ans
aucun résumé des modifications
Aucun résumé des modifications
Aucun résumé des modifications
{{citation
|citation=Si je reconnais l'état de guerre, cela entraîne beaucoup d'implications en droit économique, dans le droit des gens et dans le droit des assurances. Ce tabou a ses raisons pratiques, parce que le droit des gens (le droit international) repose sur le refus de la violence, sur l'interdiction de la guerre (comme moyen de la politique). On ne veut pas s'entendre dire que l'on redonne à la guerre un statut légal ni que la guerre et la paix sont des concepts qui sont toujours en étroite corrélation.
|original=
|langue=français
|précisions=
}}
{{Réf Article
|titre=L'Europe vassale des Etats-Unis! Entretien avec Günter Maschke
|auteur=Günter Maschke
|publication={{w|Nouvelles de Synergies européennes}}
|numéro=41
|date=juillet-août 1999
|page=3
}}
 
{{citation
|citation=(...) cette guerre contre la Serbie suscite d'autres problèmes d'ordre juridique. Cette intervention a clairement violé la Charte des Nations-Unies. Dans l'article 2, alinéa 4, il est stipulé que les membres des Nations-Unies doivent s'abstenir de recourir à la violence ou de menacer de violence d'autres Etats. Cette règle s'applique aux relations inter-étatiques, mais non pas aux querelles intra-étatiques ou aux situations de guerre civile. Ensuite, il me parait important de singnaler que le Traité de l'Atlantique Nord a également été enfreint. Il n'autorise que le défense , au cas où l'un de ses signataires venait à être attaqué.
|original=
|langue=français
Utilisateur anonyme