Véronique Tadjo

Femme de lettres et peintre ivoirienne

Véronique Tadjo est une romancière, poétesse, peintre et illustratrice franco-ivoirienne, née le à Paris.

Véronique Tadjo.

CitationsModifier

Reine Pokou, 2004Modifier

Une femme sans enfant est comme un condiment amer que l’on mêle à une sauce. Il la rend immangeable.
  • Reine Pokou, Véronique Tadjo, éd. Actes Sud, 2004  (ISBN 2-7427-5397-4), partie 1, p. 15


Lorsque la mort s’empare de sa proie, on ne peut pas l’empêcher de l’avaler.
  • Reine Pokou, Véronique Tadjo, éd. Actes Sud, 2004  (ISBN 2-7427-5397-4), partie 1, p. 23


Le ventre de la mer est un vaste utérus.
  • Reine Pokou, Véronique Tadjo, éd. Actes Sud, 2004  (ISBN 2-7427-5397-4), partie 2, p. 46


La puissance porte toujours un masque grimaçant.
  • Reine Pokou, Véronique Tadjo, éd. Actes Sud, 2004  (ISBN 2-7427-5397-4), partie 2, p. 80


L'ombre d'Imana, 2005Modifier

Si j'avais quelque chose à dire aux enfants à propos de la guerre, je leur ferais comprendre qu'elle vient de la haine et d'une trop grande ambition.
  • L'ombre d'Imana, Véronique Tadjo, éd. Actes Sud, 2005  (ISBN 2-7427-5477-6), p. 122


C'est bien d'être ambitieux, mais il faut être réaliste. Il ne faut pas trop vouloir.
  • L'ombre d'Imana, Véronique Tadjo, éd. Actes Sud, 2005  (ISBN 2-7427-5477-6), p. 122


(...) Il ne faut pas croire les politiciens. Ils ne disent pas la vérite. Ils ne pensent qu'à leurs intérêts.
  • L'ombre d'Imana, Véronique Tadjo, éd. Actes Sud, 2005  (ISBN 2-7427-5477-6), p. 123


Oui, je suis allée au Rwanda mais le Rwanda est aussi chez moi... Et j'ai peur quand j'entends parler chez moi d'appartenance et de non-appartenance. Comment l'identité ethnique s'apprend-t-elle? D'où surgit cette peur de l'Autre qui entraîne la violence?
  • L'ombre d'Imana, Véronique Tadjo, éd. Actes Sud, 2005  (ISBN 2-7427-5477-6), p. 49-50


Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :