Vera Songwe

économiste camerounaise

Vera Songwe est une économiste camerounaise, dirigeante au sein d'institutions financières internationales, la Banque mondiale, puis la Société financière internationale. Elle est actuellement secrétaire exécutive de la Commission Économique des Nations Unies pour l'Afrique (CEA-ONU). En 2013, le magazine Forbes la classe parmi les 20 jeunes femmes les plus puissantes d'Afrique.

CitationsModifier

Ce nouveau deal (proposé par Emmanuel Macron) doit être un peu plus retravaillé avec les dirigeants africains pour qu'il s'inscrive dans une nouveauté, pour s'adapter aux besoins très différents de cette jeune Afrique.
  • (fr) Mme Vera Songwe, secrétaire exécutive de la Commission Économique des Nations Unies pour l'Afrique (CEA-ONU) (Cameroun), Le journal-Afrique - Edition Spéciale (Sommet sur les économies africaines), TV5 Monde, 19 Mai 2021.


L’Afrique aujourd’hui je pense est en train de diversifier ses créanciers, c’est quelque chose de bien. Je pense que nous avons besoin d’une certaine compétitivité pour revoir un peu les normes du jeu.
  • (fr) Mme Vera Songwe, secrétaire exécutive de la Commission Économique des Nations Unies pour l'Afrique (CEA-ONU) (Cameroun), Le journal-Afrique - Édition Spéciale (Sommet sur les économies africaines), TV5 Monde, 19 Mai 2021.


Nous sommes conscients que la globalisation n’a pas beaucoup marché et n’aimerons pas que la Zlecaf (Zone de libre-échange continentale africaine ) ait le même retour. Nous sommes en train de travailler pour nous assurer qu’effectivement ça crée les emplois, c’est plus inclusif et que ces deux ou trois pays qui aujourd’hui, dans la mise en œuvre de la Zlecaf ne profiteront pas d’avantages, peuvent dans cinq ans tirer les avantages de la zlecaf.
  • (fr) Mme Vera Songwe, secrétaire exécutive de la Commission Économique des Nations Unies pour l'Afrique (CEA-ONU) (Cameroun), L'INTERVIEW - Afrique : Vera Songwe, Secrétaire exécutive de la Commission exécutive pour l’Afrique., Africa 24, 26 février 2020.


La digitalisation après l’énergie est la chose la plus importante sur le continent (Afrique). Une fois que nous pouvons faire circuler de l’argent au plus vite, ça crée un peu plus de valeur et nous avons une économie un peu plus transparente, un peu plus dynamique.
  • (fr) Mme Vera Songwe, secrétaire exécutive de la Commission Économique des Nations Unies pour l'Afrique (CEA-ONU) (Cameroun), Le journal-Afrique - Édition Spéciale (Sommet sur les économies africaines), TV5 Monde, 19 Mai 2021.


Avant la crise (pandémie du Covid-19) nous avons besoin de créer 13 millions d’emplois par an. Aujourd’hui nous serons peut-être à 16 à 18 millions d’emplois. Il faudrait trouver ces emplois. Il faut changer nos économies, il faut transformer .
  • (fr) Mme Vera Songwe, secrétaire exécutive de la Commission Économique des Nations Unies pour l'Afrique (CEA-ONU) (Cameroun), Le journal-Afrique - Édition Spéciale (Sommet sur les économies africaines), TV5 Monde, 19 Mai 2021.


Nous sommes dans un monde globalisé qui demande des réponses globales sur des questions qui concernent la planète entière : le changement climatique, les problématiques de paix et de sécurité, de développement et de croissance économique.
  • Vera Songwe encourage les pays à s’emparer des nouvelles technologies.
  • (fr) « Nouvelles technologies : Le continent ne doit pas copier les solutions venues d’ailleurs », Vera Songwe, Jeune Afrique, 3 janvier 2018 (lire en ligne)


C’est vrai que la Zlecaf (Zone de libre-échange continentale africaine ) est portée par les politiciens, mais à la fin c’est fait pour le secteur privé.
  • (fr) Mme Vera Songwe, secrétaire exécutive de la Commission Économique des Nations Unies pour l'Afrique (CEA-ONU) (Cameroun), L'INTERVIEW - Afrique : Vera Songwe, Secrétaire exécutive de la Commission exécutive pour l’Afrique., Africa 24, 26 février 2020.


Concernant la nouvelle émission des DTS (Droit de tirage spécial) du FMI , j’aimerais aussi voir les choses avancer plus vite. Je rappelle que c’est une idée que la CEA (Commission Économique des Nations Unies pour l'Afrique) et nombre de personnalités africaines défendent depuis mars 2020. Alors que la précédente administration américaine n’y était pas favorable, l’actuelle y souscrit et le G7 aussi. On parle d’un montant de 650 milliards de dollars et les quotes-parts de chacun sont connues…
  • Opinion de Vera Songwe appelle la communauté internationale à accélérer sur le financement de la relance africaine et le continent à booster sa zone de libre-échange.
  • (fr) « Économie

Vera Songwe (CEA) : Le vrai New Deal pour l’Afrique, c’est la Zlecaf », Vera Songwe, Jeune Afrique, 26 juin 2021 (lire en ligne)


Nous n’avons pas de banques centrales fortes. Donc nos économies ne sont pas adossées sur des monnaies fortes et sur des banques fortes. Nous parlons peut être du sud de l’Europe qui aujourd’hui a le taux d’endettement beaucoup plus élevé, mais qui peut être toute suite sauvé par la banque centrale européenne avec des émissions et droits de tirages.
  • (fr) Mme Vera Songwe, secrétaire exécutive de la Commission Économique des Nations Unies pour l'Afrique (CEA-ONU) (Cameroun), Le journal-Afrique - Édition Spéciale (Sommet sur les économies africaines), TV5 Monde, 19 Mai 2021.


Le continent (africain) prend plus de poids sur la scène internationale. Sa part dans l’économie mondiale reste modeste, de l’ordre de 5 %, mais elle ne cesse d’augmenter. L’Afrique a son avenir devant elle. D’ici à 2050, sa population comptera 450 millions de jeunes supplémentaires âgés de 15 à 24 ans, contre 50 millions aux États-Unis et 40 millions en Europe.
  • Vera Songwe encourage les pays à s’emparer des nouvelles technologies.
  • (fr) « Nouvelles technologies : Le continent ne doit pas copier les solutions venues d’ailleurs », Vera Songwe, Jeune Afrique, 3 janvier 2018 (lire en ligne)


A chaque fois qu'on parle de l'Afrique, j’ai l'impression qu'on parle d'un ensemble monolithique alors qu’il y a plus de 50 pays. On a eu beaucoup de progrès. Des pays ont adopté cette économie de l'information, surtout en Afrique de l'Est. On a eu beaucoup de progrès au Kenya, en Ouganda et en Éthiopie. Mais aussi dans des pays comme le Cap-Vert, dans des petits pays, dans des îles. Nous avons aussi vu pour l'industrialisation de pays comme le Maroc, grâce la diversification de son économie.
  • Vera Songwe s'exprime sur la volonté de croissance des pays africains.
  • (fr) « Économie africaine-une volonté de croissance », Vera Songwe, Africanews, 21 avril 2021 (lire en ligne)


L’inclusion financière s’est faite beaucoup plus vite en Afrique qu’aux États-Unis, par exemple. L’innovation va clairement permettre au continent de faire un bond en avant. Mais pour en tirer le meilleur parti, l’Afrique doit encore s’emparer des nouvelles technologies, préparer cette fameuse quatrième révolution industrielle.
  • Vera Songwe encourage les pays à s’emparer des nouvelles technologies.
  • (fr) « Nouvelles technologies : Le continent ne doit pas copier les solutions venues d’ailleurs », Vera Songwe, Jeune Afrique, 3 janvier 2018 (lire en ligne)


. A la commission économique pour l'Afrique, nous militons pour une relance verte, une relance un peu plus soutenable de l'économie. Des études montrent qu’avec une relance plus verte, une relance industrielle verte, nous pouvons créer 450% plus d'emplois en Afrique du Sud, 320% plus d'emplois en République démocratique du Congo (RDC). Il faudrait travailler sur cette relance verte pour ramener à une croissance avoisinant les 7%.
  • Vera Songwe s'exprime sur la volonté de croissance des pays africains.
  • (fr) « Économie africaine-une volonté de croissance », Vera Songwe, Africanews, 21 avril 2021 (lire en ligne)


Plus généralement, l’Afrique a connu des avancées significatives en matière d’inclusion financière, d’utilisation d’intrants agricoles. Si elle n’était pas confrontée à des problèmes de paix et de sécurité, elle serait capable de se nourrir elle-même. Nos pays disposent aujourd’hui d’une véritable expertise dans de très nombreux secteurs. Notre continent est jeune, et on lui demande de faire en quelques décennies ce que les autres ont mis des siècles à accomplir.
  • Vera Songwe encourage les pays à s’emparer des nouvelles technologies.
  • (fr) « Nouvelles technologies : Le continent ne doit pas copier les solutions venues d’ailleurs », Vera Songwe, Jeune Afrique, 3 janvier 2018 (lire en ligne)


Le seul moyen d'ouvrir nos économies, de les ouvrir paisiblement, c'est vacciner 60 % de nos populations. Nous espérons que tout Africain qui aura accès aux vaccins le prendra, parce que c'est très important. Il faut que les facilitateurs donnent l'accès à l'énergie. Pas l'accès à l'énergie pour chaque maison, mais l'accès à l'énergie pour l'industrialisation du continent. Nous devons renforcer cette capacité humaine et créer des capacités pour nos jeunes pour non seulement utiliser les technologies de l'information, mais d'en créer et devenir eux-mêmes des capitaines d'industrie dans les domaines de la technologie de l'information. .
  • Vera Songwe s'exprime sur la volonté de croissance des pays africains.
  • (fr) « Économie africaine-une volonté de croissance », Vera Songwe, Africanews, 21 avril 2021 (lire en ligne)


La population a l’énergie de sa jeunesse et elle peut vite rattraper son retard technologique. Je suis convaincue que d’ici dix ans, certaines des principales évolutions technologiques viendront d’Afrique. Notre continent n’a pas vocation à copier les solutions venues d’ailleurs. Il emprunte déjà sa propre voie et impose ses propres standards, comme avec le mobile ­banking au Kenya.
  • Vera Songwe encourage les pays à s’emparer des nouvelles technologies.
  • (fr) « Nouvelles technologies : Le continent ne doit pas copier les solutions venues d’ailleurs », Vera Songwe, Jeune Afrique, 3 janvier 2018 (lire en ligne)


Nous ne pouvons pas relâcher nos efforts, nous devons au contraire renforcer nos institutions et surtout amener nos jeunes à participer à ces instances de décision. Tout le monde en est aujourd’hui conscient en Afrique. La gouvernance comme la stabilité sont essentielles au développement économique du continent.
  • Vera Songwe encourage les pays à s’emparer des nouvelles technologies.
  • (fr) « Nouvelles technologies : Le continent ne doit pas copier les solutions venues d’ailleurs », Vera Songwe, Jeune Afrique, 3 janvier 2018 (lire en ligne)


Pour avoir une Afrique prospère, il faut de l'emploi. Et nous pensons que la ZLECAF(Zone de libre-échange continentale africaine) et tous ces projets d'intégration, qui font nous aider à renforcer nos infrastructures routières, aériennes et évidemment portuaires, vont nous créer de l'emploi.
  • (fr) Mme Vera Songwe, secrétaire exécutive de la Commission Économique des Nations Unies pour l'Afrique (CEA-ONU) (Cameroun), Le Grand Entretien avec Vera Songwe, Secrétaire exécutive de la CEA, African Business Magazine, 20 juil. 2021.


Le secteur privé a toute sa place en Afrique. Il est vrai qu’aucun groupe africain n’est encore coté sur les grandes places boursières de la planète, mais certains d’entre eux pèsent aujourd’hui lourd dans les économies de leurs pays respectifs et représentent une valeur ajoutée importante pour le continent.
  • Vera Songwe encourage les pays à s’emparer des nouvelles technologies.
  • (fr) « Nouvelles technologies : Le continent ne doit pas copier les solutions venues d’ailleurs », Vera Songwe, Jeune Afrique, 3 janvier 2018 (lire en ligne)


Le secteur privé en Afrique, ce sont surtout les PMI et les PME, qui ont besoin d’un cadre légal amélioré, d’un accès aux financements plus aisé. Il est également urgent de corriger la perception du risque à travers le continent, qui reste très éloignée de la réalité. Nous devons éduquer nos partenaires, créer les produits financiers qui permettront de diminuer ce risque et donc de favoriser les investissements.
  • Vera Songwe encourage les pays à s’emparer des nouvelles technologies.
  • (fr) « Nouvelles technologies : Le continent ne doit pas copier les solutions venues d’ailleurs », Vera Songwe, Jeune Afrique, 3 janvier 2018 (lire en ligne)


Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :