Attention

faculté de l'esprit de se consacrer à un objet : d'utiliser ses capacités à l'observation, l'étude, le jugement d'une chose quelle qu'elle soit, ou à la pratique d'une action

L'attention est la faculté de l'esprit de se consacrer à un objet : d'utiliser ses capacités à l'observation, l'étude, le jugement d'une chose quelle qu'elle soit, ou encore à la pratique d'une action.

LittératureModifier

EssaiModifier

Jacques Bénigne Bossuet, Politique tirée des propres paroles de l'Écriture sainte, 1709Modifier

L'attention, en tout, c'est ce qui nous sauve.
  • « Politique tirée des propres paroles de l'Écriture sainte » (1709), dans Œuvres complètes, Jacques Bénigne Bossuet, éd. Outhenin-Chalandre fils, 1836, t. IV, p. 194


NouvelleModifier

Edgar Allan Poe, Nouvelles Histoires extraordinaires, 1857Modifier

Le Puits et le Pendule

Celui-là qui ne s'est jamais évanoui n'est pas celui qui contemple, flottantes au milieu de l'air, les mélancoliques visions que le vulgaire ne peut apercevoir ; ce n'est pas lui qui médite sur le parfum de quelque fleur inconnue, — ce n'est pas lui dont le cerveau s'égare dans le mystère de quelque mélodie qui jusqu'alors n'avait jamais arrêté son attention.


RomanModifier

Gabriele D'Annunzio, Le Feu, 1900Modifier

Il parlait avec un fluide abandon, car il voyait l'esprit de la femme attentive se faire concave comme un calice pour recevoir cette onde et voulait le remplir jusqu'au bord.
  • Le Feu, Gabriele D'Annunzio, éd. La Revue de Paris, 1900, chap. I. L'épiphanie du feu, p. 14