Ouvrir le menu principal

Honnêteté

qualité morale

LittératureModifier

Écrit intimeModifier

Jules Renard, Journal, 1907Modifier

Ce serait beau, l'honnêteté d'un avocat qui demande la condamnation de son client.
  • Journal (16 septembre 1907), Jules Renard, éd. Robert Laffont, 1907, p. 891


EssaiModifier

Milan Kundera, Le rideau, 2005Modifier

C'est la malédiction du romancier : son honnêteté est attachée à l'infâme poteau de sa mégalomanie.


Charles Dantzig, Dictionnaire égoïste de la littérature française, 2005Modifier

La Critique de l'École des femmes [est] encore meilleure que L'École des femmes, que la critique avait huée. Elle contient la devise de l'honnêteté intellectuelle, exprimée par Élise : « Je regarde les choses du côté qu'on me les montre, et ne les tourne point pour chercher ce qu'il ne faut pas voir ».
  • Dictionnaire égoïste de la littérature française, Charles Dantzig, éd. Grasset, 2005, p. 546


Prose poétiqueModifier

Charles Péguy, Œuvres en prose, 1909-1914Modifier

Le monde est plein d'honnêtes gens. On les reconnaît à ce qu'ils font les mauvais coups avec plus de maladresse.
  • Œuvres en prose, 1909-1914, Charles Péguy, éd. Gallimard, coll. « Bibliothèque de la Pléiade », 1959, p. 1176

ThéâtreModifier

William Shakespeare, Othello, 1604Modifier

L'honnêteté est une folle qui s'aliène ceux qu'elle sert.


Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :