Les Mondes de Thorgal

série de bande dessinée belge

Les Mondes de Thorgal est une série de bande dessinée belge apparue en 2010 aux éditions du Lombard à l'initiative d'Yves Sente, alors scénariste de Thorgal. Il s'agit d'une série dérivée et parallèle de cette série, dont elle met en scène plusieurs personnages secondaires et principaux. Les albums sont scénarisés et dessinés par différents auteurs, les couvertures étant l'œuvre du dessinateur habituel de la série principale, Grzegorz Rosiński.

Citations de la série Kriss de ValnorModifier

Je n'oublie rien !, De Vita et Sente, 2010Modifier

Freyja : Si tu veux échapper à l'Enfer, tu vas devoir me convaincre que tu mérites d'être sauvée. Réfléchis bien avant de répondre...

  • Je n'oublie rien ! (2010), Yves Sente (scénario) et Giulio De Vita (dessin), éd. Le Lombard, coll. « Les Mondes de Thorgal », 2010, t. 1, p. 8


Kriss de Valnor (à sa mère) : Je ne sais pas ce qui me dégoûte le plus. Ta lâcheté face à ce monstre de Frekkel... ou ma lâcheté face à toi !

  • Je n'oublie rien ! (2010), Yves Sente (scénario) et Giulio De Vita (dessin), éd. Le Lombard, coll. « Les Mondes de Thorgal », 2010, t. 1, p. 17


Kriss de Valnor (à damoiselle Opale) : Sigwald est adulte et père. Il voit de l'innocence chez les petites filles... là où je n'en vois aucune ! (Elle la tue.)

  • Je n'oublie rien ! (2010), Yves Sente (scénario) et Giulio De Vita (dessin), éd. Le Lombard, coll. « Les Mondes de Thorgal », 2010, t. 1, p. 55


La Sentence des Walkyries, De Vita et Sente, 2012Modifier

Kriss de Valnor : Combien d'années passèrent à apprendre des tours, à nous déplacer de village en village pour les présenter ou à voler quand nous n'avions pas d'autre choix ? Je ne m'en souviens pas... Le monde était dur et on vivait au jour le jour sans se soucier de ce que pouvaient penser de nous les hommes ou les dieux.

  • Sur ses années en compagnie de Sigwald-le-brûlé.
  • La Sentence des Walkyries (2010), Yves Sente (scénario) et Giulio De Vita (dessin), éd. Le Lombard, coll. « Les Mondes de Thorgal », 2010, t. 2, p. 14


Kriss de Valnor : Ce village est celui de la honte ! Je vais le faire disparaître à tout jamais ! Que chacun d'entre vous dépose son argent et ses bijoux devant moi. Ensuite, vous prendrez des torches dans la forge et vous irez bouter le feu aux misérables cabanes qui sont encore debout ! Quand tout brûlera, vous partirez ! Chaque famille dans une direction opposée ! ... et que le nom de Welgrund ne soit plus jamais prononcé.

  • La Sentence des Walkyries (2010), Yves Sente (scénario) et Giulio De Vita (dessin), éd. Le Lombard, coll. « Les Mondes de Thorgal », 2010, t. 2, p. 34


L'avorteuse : Écoute-moi bien. Si tu veux garder une chance d'avoir d'autres enfants plus tard, je te conseille de faire le moins de cheval possible dans les semaines à venir.
Kriss de Valnor : Vraiment ? C'est ton conseil ? (Elle éperonne son cheval et part au grand galop.)

  • La Sentence des Walkyries (2010), Yves Sente (scénario) et Giulio De Vita (dessin), éd. Le Lombard, coll. « Les Mondes de Thorgal », 2010, t. 2, p. 44


Liens externesModifier

Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :