Mohammed Dib

écrivain algérien

Mohammed Dib est un écrivain algérien d’expression française, né le à Tlemcen (Algérie), et mort le à La Celle-Saint-Cloud, en France. Il obtient le prix de l'Union des écrivains algériens en 1967 pour l'ensemble de son œuvre, le Grand prix de la Francophonie décerné par l'Académie française en 1994, puis le Grand prix du roman de la Ville de Paris en 1995.

Signature de Mohammed Dib.

Le maître de chasse, 1973Modifier

Un trou dans le temps s'agrandit sans qu'on y pense et c'est vite irréparable.


Le présent ne doit servir qu'à préparer l'avenir.


Ignorer ce qu'on cherche et continuer à le chercher, c'est visiter la banlieue de l'enfer.


Ce qui est facile, c'est de proclamer des idéaux ! Mais quand il faut prendre le taureau par les cornes, c'est une autre histoire. On s'aperçoit que la vérité réside dans l'autorité, l'autorité seule, et le reste - tout le reste - n'est que du vent.


Le mensonge est la plus féconde de nos activités.
  • Le maître de chasse, Mohammed Dib, éd. Seuil, 1973  (ISBN 2-02-032642-6), p. 154


Il y a plus à redouter d'un défunt inoffensif en fuite que d'un vivant, si dangereux et criminel qu'il puisse jamais l'être.
  • Le maître de chasse, Mohammed Dib, éd. Seuil, 1973  (ISBN 2-02-032642-6), p. 196


Liens externesModifier

Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :