Osamu Tezuka

mangaka japonais (1928-1989)
Cette page est une ébauche à compléter, vous pouvez partager vos connaissances en la modifiant.

Osamu Tezuka (手塚 治虫, Tezuka Osamu), né le 3 novembre 1928 à Toyonaka, dans la préfecture d'Osaka, et mort le 9 février 1989 à Tokyo, est un mangaka, animateur, character designer, producteur, scénariste d’anime. Créateur prolifique, il dessine et scénarise environ 700 œuvres et réalise environ 70 séries animées, téléfilms animés, longs et courts-métrages d'animation. Son talent, sa production prolifique et ses techniques font de lui une figure et lui ont valu des titres tels que le père du manga, le parrain du manga ou encore le dieu du manga. De plus, il est souvent considéré comme l’équivalent japonais de Walt Disney.

Osamu Tezuka en 1953.

Citations de ses œuvresModifier

Blackjack (1973-1983)Modifier

Voir le recueil de citations : Blackjack (manga)

Citations au sujet d'Osamu TezukaModifier

À la fin de la guerre, en 1945, le Japon était ruiné. Les enfants n'avaient rien à manger. En 1952, ils ont découvert Astro Boy et les mangas d'Osamu Tezuka. Astro Boy a alors apporté au pays une dose d'espoir et d'énergie impensable. Les enfants se sont remis à rêver. Astro Boy a influencé de nombreux futurs concepteurs de robots. Moi le premier !
  • « Le robot, âme soeur des Japonais », Tatsuya Matsui (cité par Michel Temman), Libération, 22 septembre 2007 (lire en ligne)


Osamu Tezuka m’impressionne pourtant beaucoup et j’ai tendance à penser que, sans tenir compte de sa façon de dessiner et qu’elle ne peut pas plaire à tout le monde, il se pourrait bien qu’il soit l’auteur de BD le plus important de la BD mondiale. Il a tout exploré, tout inventé. C’est un des génies du vingtième siècle.
  • Dominique Véret, fondateur des éditions Tonkam, sur l'importance de Tezuka.
  • (fr) Dominique Véret, Le Virus manga, Stéphanne Ferrand et Sébastien Langevin, France Culture, 3 avril 2004


On peut facilement se faire de l'argent avec le manga en éditant des auteurs pour adolescents. Publier du Tezuka représente un autre challenge, mais indispensable.
  • Dominique Véret, fondateur des éditions Tonkam, sur l'importance de Tezuka.
  • (fr) Dominique Véret, Le Virus manga, Stéphanne Ferrand et Sébastien Langevin, France Culture, 3 avril 2004


Liens externesModifier

Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :