Silvio Berlusconi

homme politique italien

Silvio Berlusconi, surnommé il Cavaliere, né le 29 septembre 1936 à Milan et décédé le 12 juin 2023 dans la même ville, est un homme d'affaires et homme politique italien.

Silvio Berlusconi en 2005

Citations

modifier
Ne les choisit pas trop grandes parce qu'on est petit (...) deux filles par personne (...) puis on se les prête... la chatte doit tourner!
  • relevé d'écoutes téléphoniques de Silvio Berlusconi à propos de prostituées
  • « Silvio Berlusconi "premier ministre à ses heures perdues" », Silvio Berlusconi cité par Eric Jozsef, Le Temps, 20 septembre 2011, p. 4


Hier soir, elles faisaient la queue devant ma chambre. Il y en avait onze. Je ne m'en suis fait que huit parce que je n'en pouvais plus.
  • relevé d'écoutes téléphoniques de Silvio Berlusconi à propos de prostituées, un lendemain de jour de l'an.
  • « Silvio Berlusconi "premier ministre à ses heures perdues" », Silvio Berlusconi cité par Eric Jozsef, Le Temps, 20 septembre 2011, p. 4


La politique de colonisation d'Israël (ndlr: dans les territoires arabes occupés depuis juin 1967) peut constituer un obstacle à la paix. En tant qu'ami, la main sur le coeur, je veux dire au peuple et au gouvernement d'Israël que persister dans cette politique est une erreur.


Citations au sujet de Silvio Berlusconi

modifier
Son style de gouvernement peu orthodoxe, assorti de ses fréquentes gaffes verbales et de scandales médiatisés (y compris les chamailleries publiques avec sa femme au sujet de laisisons présumées) a fait que beaucoup, y compris certains à l'intérieur du gouvernement américain, le trouvent incapable, vaniteux et inefficace comme dirigeant européen moderne.
  • Elizabeth Dibble, ambassadrice américaine à Rome en 2010.
  • « Berlusconi, l'ami trop intime de Poutine », Elizabeth Dibble, citée par Sabine Cessou, Libération, 3 décembre 2010 (lire en ligne)


Inévitablement, il donne l'impression de choisir le plaisir privé plutôt que les affaires d'État.
  • David H. Thorne, ambassadeur américain à Rome en 2010.
  • « Berlusconi, l'ami trop intime de Poutine », David H. Thorne, cité par Sabine Cessou, Libération, 3 décembre 2010 (lire en ligne)


Liens externes

modifier

Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :