Différences entre les versions de « Arthur Schopenhauer »

16 octets supprimés ,  il y a 8 ans
(→‎La Dialectique éristique publiée en Français sous le titre L’Art d’avoir toujours raison, 1830 : correction ISBN (copié/collé modèle du dessous pour aller plus vite, aïe je suis grillé…))
{{Réf Livre|titre=[[w:L’art d’avoir toujours raison|L’art d’avoir toujours raison]] (titre original ‘'Eristische Dialektik'')|auteur=Arthur Schopenhauer|éditeur=Mille et une nuits|année=1998|page=6|ISBN=978-2-755-50242-8|traducteur=Dominique Miermont|année d'origine=1830|}}
 
{{citation|citation=Dans toute controverse ou argumentation, il faut que l'on s'entende sur quelque chose, un principe à partir duquel on va juger du problème posé : ''on ne saurait discuter avec quelqu'un qui conteste les principes''.|précisions=''Contra negantem principia non est disputandum.''}}
|précisions=''Contra negantem principia non est disputandum.''
}}
{{Réf Livre|titre=[[w:L’art d’avoir toujours raison|L’art d'avoir toujours raison]] (titre original ''Eristische Dialektik'')|auteur=Arthur Schopenhauer|éditeur=Mille et une nuits|année=1998|page=21|ISBN=978-2-84205-301-7|traducteur=Dominique Miermont|année d'origine=1830|langue=de}}
 
{{Réf Livre|titre=L'art d'avoir toujours raison (titre original ''Eristische Dialektik'')|auteur=Arthur Schopenhauer|éditeur=Mille et une nuits|année=1998|page=62|ISBN=978-2-84205-301-7|traducteur=Dominique Miermont|année d'origine=1830|langue=de}}
 
… « {{citation|citation=Si l’on s’aperçoit que l’adversaire est supérieur et que l’on ne va pas gagner, il faut tenir des propos désobligeants, blessants et grossiers. Être désobligeant, cela consiste à quitter l’objet de la querelle (puisqu’on a perdu la partie) pour passer à l’adversaire, et à l’attaquer d’une manière ou d’une autre dans ce qu’il est : on pourrait appeler cela l’''argumentum ad personam''
<blockquote>
pour faire la différence avec l’''argumentum ad hominem''. »}}
… « Si l’on s’aperçoit que l’adversaire est supérieur et que l’on ne va pas gagner, il faut tenir des propos désobligeants, blessants et grossiers. Être désobligeant, cela consiste à quitter l’objet de la querelle (puisqu’on a perdu la partie) pour passer à l’adversaire, et à l’attaquer d’une manière ou d’une autre dans ce qu’il est : on pourrait appeler cela l’''argumentum ad personam''
pour faire la différence avec l’''argumentum ad hominem''. »
</blockquote>
{{Réf Livre|titre={{w|L’art d'avoir toujours raison|La Dialectique éristique}} (titre original ''Eristische Dialektik'')|auteur={{w}}|éditeur=Mille et une nuits|année=1998|page=66|ISBN=978-2-755-50242-8|traducteur=|année d'origine=1830|langue=fr}}