Différences entre versions de « Œil »

1 169 octets supprimés ,  il y a 4 ans
→‎Louis Aragon, Livres Choisis — La jeune sculpture française (André Salmon), 1919 : suppression d'une citation sans rapport direct avec le thème
(→‎André Breton, Poisson soluble, 1924 : suppression d'une citation sans rapport direct avec le thème)
(→‎Louis Aragon, Livres Choisis — La jeune sculpture française (André Salmon), 1919 : suppression d'une citation sans rapport direct avec le thème)
==== [[Louis Aragon]], Livres Choisis — ''Rose des vents'' ([[Philippe Soupault]]), 1919 ====
{{citation|citation=Pour se retrouver lui-même, il lui suffisait de revenir s'accouder aux marbres des cafés dont on suit d'un oeil idiot les veines jolîment entrelacées. Là, les mots entendus prennent des inflexions subites et on lit par désoeuvrement les inscriptions de porcelaine des vitres qui tournent le dos.|précisions=Cette citation provient d'une revue dirigée par [[André Breton]]. Elle expose les propos critiques de [[Louis Aragon]] dans une rubrique qu'il lui avait été attribuée dans ce numéro. Il avait choisi notamment de commenter le recueil ''Rose des Vents'' de [[Philippe Soupault]] dont il est question ici.}}{{Réf Article|titre=Livres Choisis, [[Philippe Soupault]] — ''Rose des vents''|auteur=[[Louis Aragon]]|publication=Littérature|numéro=8|date=Octobre 1919|page=30}}
 
==== [[Louis Aragon]], Livres Choisis — ''La jeune sculpture française'' (André Salmon), 1919 ====
{{citation|citation=<poem>Les yeux des statues demeurent lettre morte pour les enfants qui ne peuvent pas comprendre cette grande douceur minérale, ni la caresse des formes humaines. C'est dans un hôtel de la rue des Martyrs, jalousies baissées, que le jeune homme apprit de source autorisée le sens de la vie et le charme de la sculpture. On n'avait pas convié les génies pour la circonstance. Le plus grand sculpteur des temps modernes sortit de l'aventure dans un dénûment complet.
Qu'André Salmon prenne garde : on brûle encore les prophètes.</poem>
|précisions=Cette citation provient d'une revue dirigée par [[André Breton]]. Elle expose les propos critiques de [[Louis Aragon]] dans une rubrique qu'il lui avait été attribuée dans ce numéro. Il avait choisi notamment de commenter l'essai d'André Salmon ''La jeune sculpture française'' dont il est question ici.}}
{{Réf Article|titre=Livres Choisis, André Salmon ''La jeune sculpture française''|auteur=[[Louis Aragon]]|publication=Littérature|numéro=8|date=Octobre 1919|page=29}}
 
==== [[René Crevel]], ''La Période des sommeils'', 1932 ====