Thérèse de Lisieux

carmélite française (+1897), déclarée sainte et docteur de l’Église

Thérèse Martin (en religion sœur Thérèse de l’Enfant Jésus et de la Sainte Face, plus connue aussi sous l'appellation de sainte Thérèse de Lisieux ou de sainte Thérèse de l'Enfant-Jésus), née à Alençon le 2 janvier 1873 et morte à Lisieux le 30 septembre 1897, est une religieuse normande.

Thérèse de Lisieux

Citations de Thérèse de LisieuxModifier

« Mon Dieu, je choisis tout. » Je ne veux pas être une sainte à moitié, cela ne me fait pas peur de souffrir pour vous, je ne crains qu'une chose c'est de garder ma volonté, prenez-la, car « Je choisis tout » ce que vous voulez!
  • Histoire d'une âme (Chapitre 9 : 1896), Thérèse de Lisieux, éd. Édition du Cerf, 1998  (ISBN 2-266-08342-2), p. 258


[...] une âme en état de grâce n'a rien à craindre des démons qui sont des lâches, capables de fuir devant le regard d'un enfant...
  • Histoire d'une âme, Thérèse de Lisieux, éd. Atramenta domaine public, 1895, p. 20


La charité entra dans mon cœur avec le besoin de m'oublier toujours, et depuis lors je fus heureuse.
  • Histoire d'une âme (1897), Thérèse de Lisieux, éd. Édition du Cerf, 1998  (ISBN 2-266-08342-2), p. 87


Après être ainsi venue chaque soir au pied de votre Autel, j'arriverai enfin au dernier soir de ma vie, alors commencera pour moi le jour sans couchant de l'éternité où je me reposerai sur votre Divin Cœur des luttes de l'exil !
  • Œuvres complètes, Thérèse de Lisieux, éd. Édition du Cerf, 1992  (ISBN 2-204-04303-6), p. 965


Citations sur Thérèse de LisieuxModifier

Christian BobinModifier

Thérèse de Lisieux est ma chanteuse préférée, je connais tous ses succès.


Les saintes sont des cantatrices qui au moindre tressaillement du rideau chantent à poumons perdus. Thérèse de Lisieux a laissé son nom à une note suraiguë, briseuse de cristal.


Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :