Agatha Christie

Écrivaine de romans policiers
Agatha Christie en 1925

Agatha Christie (1890-1976) est une romancière britannique.

Le crime de l'Orient-Express, 1934Modifier

Tout s'éclaire de façon éblouissante ! Le meurtrier est un homme très fort, très faible, c'est une femme, il est droitier, il est gaucher.
  • Le crime de l'Orient-Express (1934), Agatha Christie (trad. Jean-Marc Mendel), éd. Le Livre de Poche, 2017  (ISBN 978-2-253-23717-4), p. 56


Sur la fiabilité des journauxModifier

(…) les journaux brillent rarement – si toutefois ils le font jamais – par l'exactitude de leurs renseignements. Ils sont capables de vous rapporter qu'un événement a eu lieu à 4 heures de l'après-midi alors qu'il s'est produit à 4 heures et quart, ils impriment sans sourciller qu'Untel avait une sœur qui s'appelait Elizabeth alors qu'il s'agissait de sa belle-sœur et qu'elle se prénommait Alexandra. J'en passe et des meilleures.
  • (en) (…) newspapers are seldom, if ever, accurate. They report something happened at four o’clock when it was a quarter past four, they say a man had a sister called Elizabeth when actually he had a sister-in-law called Alexandra. And so on.
  • Agatha Christie prête ses propos à son héros récurrent, le détective belge Hercule Poirot, dans une scène où celui-ci décrit à son ami Colin Lamb et à l'inspecteur Hardcastle la capacité du « détective en fauteuil » à résoudre une énigme si des faits exacts lui sont rigoureusement rapportés, puis leur en apporte une démonstration en démêlant un écheveau de faits extravagants destinés à masquer une vérité très simple.
  • « Les Pendules », Agatha Christie (trad. Jean-Marc Mendel) (1963), 28 – Récit de Colin Lamb, dans L'Intégrale - Agatha Christie : Les années 1958-1964, Agatha Christie, éd. Librairie des Champs-Élysées, coll. « Les Intégrales du Masque », 1998  (ISBN 2-7024-2439-2), t. 11, p. 1124-1125


Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :