Johannes Vermeer

peintre néerlandais (1632–1675)

Johannes ou Jan Van der Meer, dit Vermeer ou Vermeer de Delft, baptisé le 31 octobre 1632 à Delft et inhumé le 15 décembre 1675 dans cette même ville, est un peintre néerlandais du mouvement de la peinture de genre néerlandaise.

Johannes Vermeer
Johannes Vermeer

Citations sur Vermeer

modifier

Anne Calife, La déferlante, 2003

modifier
Ce soir, j’attaque Vermeer. Je vais tenter de reproduire ce tableau « La laitière », qui m’a laissé toute abasourdie. De la cruche dans la jatte, coule le lait. Il coulait de façon quasi éternelle. La femme au tablier baisse les yeux, sa main gauche soutenait la cruche. On ne voit pas ses yeux. Morte ? Immobile, figée ? Eternité? Surtout, surtout au centre du tableau, le tablier ! Non, que le Tablier ! Un tablier d'un Bleu ! Une de ces couleurs qui vous saute au visage … Impossible de reproduire le bleu outremer du tablier. J’ajoute par-ci une touche de violet, par-là du noir. J’ai beau m’acharner, rien à faire. Invincible ce Bleu.


Michel Pastoureau, Les couleurs de nos souvenirs, 2010

modifier
Pour Dalí, si l’on en croit cet étonnant relevé de notes, c’est Vermeer le plus grand peintre de tous les temps. Un trio de tête, en effet, se détache nettement : Vermeer, Raphaël, Vélasquez. Léonard ne vient qu’en quatrième position. […] Toutefois, le plus remarquable, et aussi le plus délectable, ne se trouve pas là : il est à chercher dans les notes comparées de Dalí et de Picasso. Non seulement Dalí se donne des notes à lui-même mais surtout il en donne à son ami, compatriote et rival Picasso. On peut même imaginer que pour lui, Dalí, c’est là l’essentiel de ce tableau comparatif, et que les neuf autre peintres, y compris les génies anciens, ne sont là que pour habiller le « match » Dalí contre Picasso.


Pour Dalí, Vermeer est le plus grand de tous les peintres. Pour moi il l’est aussi, même si je sais bien qu’établir un tel palmarès n’a guère de sens et que comparer des artistes incomparables a quelque chose de futile, voire de scandaleux. […] Parmi ses œuvres, ma préférence s’est tout de suite portée sur La Ruelle et non sur les célèbres Vue de Delft et Jeune Fille au turban. Cette préférence n’a du reste rien d’original, elle est partagée par de nombreux artistes ou critiques d’art. Dès 1884, par exemple, le peintre allemand Max Liebermann […] écrivait que La Ruelle est « le plus beau tableau de chevalet qui soit ». Je partage cette opinion.


Vermeer est un peintre du bleu (et même du bleu et blanc, tant ces deux couleurs fonctionnent chez lui en association). […] Chez Vermeer, il faut rappeler - encore et toujours -, à la suite de Marcel Proust, l’importance des petites zones jaunes, certaines plus ou moins rosées. […] Sur ces jaunes, souvent discrets, semble reposer toute la musique vermeerienne, celle qui nous enchante et qui en fait un peintre à nul autre pareil.


 
Signature

Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :