Welcome! ようこそ ¡Bienvenido! Dobrodosli 환영합니다 Willkommen! Добро пожаловать Benvenuti Bem-vindo! 欢迎 Bonvenon Welkom


Bienvenue sur Wikiquote, WikiMart !


Wiki letter w.svg Wikiquote est un projet libre de collecte de citations réalisé actuellement dans plus de 80 langues différentes de par le monde. Pour t'aider à tout moment, chaque page du site possède en haut à gauche un lien vers l'aide de Wikiquote.

N'hésite pas à consulter les premières indications pour modifier et rédiger des pages dans Wikiquote avec la syntaxe appropriée. Le bac à sable est tout spécialement destiné à accueillir tes essais.

Crystal Clear app ktip.png
Sur une page de discussion, n'oublie pas de signer tes messages, en tapant ~~~~ . Mais fais aussi attention à ne pas insérer ta signature dans des articles de citations, leurs auteurs sont connus par le biais de l'historique.

Je te conseille un petit tour par la Charte de Wikiquote et les recommandations à suivre (respect des droits d'auteur, règles de citation des sources, conventions de style, etc.).

Crystal Clear app lphoto.png
Tu es le bienvenu si tu désires insérer une image ou enrichir les articles, mais il est impératif de respecter des règles très strictes sur l'utilisation des images et le respect des droits d'auteurs.
Crystal Clear app amor.png
Si tu le souhaites, tu peux te présenter sur le journal des nouveaux arrivants et indiquer, sur ta page utilisateur, quelles langues tu parles, d'où tu viens, quels sont tes centres d'intérêt…

Enfin, le plus important, je te souhaite de prendre du plaisir à contribuer au projet !
Si tu as d'autres questions, tu peux la poser sur le Salon, sur IRC ou bien me contacter.  

-- Altrensa; 18 juillet 2010 à 03:59 (CEST)

Bonsoir

Pourquoi avoir supprimé la "citation de l'écureuil" ? Elle avait tout à fait sa place , non ? Elle était inexacte ?

Cordialement Leodekri 24 novembre 2010 à 00:20 (CET)Leodekri


>> Bonjour Leodekri !

Tout d'abord, merci de préciser la page dont vous parlez. J'ai dernièrement contribué à et/ou créé plusieurs pages, alors il m'a fallu un certain temps avant de réaliser ce dont vous parliez. Je me souviens donc d'avoir effacé une citation qui avait trait à un écureuil dans la section dédiée à L'énigme du retour sur la page de Dany Laferrière...

Cher ami, vous avez raison : cette citation sur un écureuil et son parc de quartier était très judicieuse, c'est d'ailleurs pourquoi je l'avais choisie en premier lieu. Voici comment j'opère : au fur et à mesure que je lis un ouvrage, je collecte les citations qui me semblent les meilleures et, lorsque j'ai terminé la lecture de l'ouvrage, je fais un tri. Je me trompe peut-être, mais j'adhère à la maxime « trop, c'est comme pas assez ». Alors, je considère que si je publie trop de citations cela a pour effet 1) de perdre l'attention du lecteur 2) de ne pas faire assez rejaillir la qualité (les citations les meilleures) lorsqu'elle se noie à travers la quantité.

De plus, travailler sur cet ouvrage de Dany Laferrière m'a posé les défis suivants. Premièrement, j'estime que si le mélange prose et haiku se fond bien dans le roman, il en est autrement pour Wikiquote. En mettant quelques citations en exergue comme cela, j'invite le lecteur à se concentrer au maximum sur ce qui est publié — davantage, à mon sens, que lorsque le lecteur les lis de lui-même au fil des pages d'un roman. Or, la concentration et l'angle d'attaque que requiert le haiku ne sont, à mon avis, pas les mêmes que pour la prose, ce qui, en un si court espace et laps de temps, ne peut avoir pour effet que de dérouter le lecteur (c'est pourquoi, mis à part quelques exceptions, j'ai préféré privilégier le haiku au détriment de la prose.) L'autre défi qu'a posé ma contribution eu égard à L'énigme du retour est que la page consacrée à Dany Laferrière était jusque-là si peu étoffée, que je n'ai eu d'autre choix que d'intégrer les citations de l'œuvre à même la page de l'auteur. Une autre façon de faire, est de créer une page spécialement pour un ouvrage (voir par exemple Le frère André ou Le miroir de Cassandre) et, dans ces cas-là, on peut davantage élaborer sur un seul et même ouvrage... Vous imaginez si, pour chaque auteur, on répertoriait des dizaines et des dizaines de citations pour chaque ouvrage cité sur sa la page qui lui est propre ? Cela aurait inévitablement pour effet de perdre l'attention du lecteur, tout comme je suis probablement en train, cher Leodekri, de perdre la vôtre en ce moment ;-)

Mais vous savez, Leodekri, Wikiquote est un projet ouvert à tous et rien ne vous empêche de remettre ladite citation sur l'écureuil sur le site de Dany Laferrière si vous voulez. La citation était en début d'ouvrage, si je me souviens bien. Et puis je vous recommande vivement, si ce n'est déjà fait, de lire L'énigme du retour en entier, cela en vaut la peine et c'est en partie pour cela que je m'évertue à répertorier des citations sur le présent wiki. Par ailleurs, s'il advenait que d'autres romans de Dany Laferrière soient également cités sur sa page Wikiquote — ce qui aurait pour effet de ne pas la laisser toute nue, et Dany Laferrière mérite indubitablement d'avoir aussi une page bien à lui qui soit remplie — éh bien, nous pourrions alors soustraire ledit ouvrage de cette page pour lui en créer une en propre. Il le mérite bien car, jusqu'à présent, c'est le roman de l'œuvre de Laferrière qui se démarque le plus.

Quoi qu'il en soit, je vous remercie de votre « feedback ».

Cordialement vôtre,

WikiMart 30 novembre 2010 à 17:38 (CET) Bonsoir

Merci infiniment pour votre réponse très circonstanciée, et désolé d'avoir tardé à réagir : semaine très dense professionnellement.

J'ai vu aussi que l'écureuil et son ego sont revenus , et j'en suis ravi !!! J'ai beaucoup de tendresse pour cette citation (je n'avais pas osé la remettre, car j'envisageais une erreur quelconque -voir ma première interrogation. J'avoue n'avoir jamais rien lu de D. Laferrière, et c'est toujours intéressant de se voir conseiller un nouvel auteur. Je crains cependant qu'il n'attende un peu, car, ma chambre regorge de bouquins plus divers que variés qui attendent leur tour, leur légitime propriétaire étant actuellement lancé dans un Paul Auster, un Claire Castillon (ça n'est pas le même genre !!!) et quelques essais de type professionnel... Au passage, il est amusant de constater que, dans le Paul Auster (Mr Vertigo, assez à part dans sa production) je n'ai pas trouvé lieu à citation, par contre, la langue de Claire Castillon est une mine pour Wikiquote!! Par ailleurs, vos remarques sur le choix des citations dans le cadre particulier que vous décrivez sont très intéressantes. Pour ce qui est de la quantité, j'avoue avoir parfois du mal à "sabrer" dans ce que j'aime; mais je ne crois pas avoir exagéré jusqu'à présent... Je vais justement mettre ce soir quelques critiques musicales de Colette, absolument délicieuses voire jubilatoirement vachardes!!

Au plaisir de se recroiser dans ces pages!

Leodekri 2 décembre 2010 à 22:19 (CET)Leodekri

Bonsoir

J'ai mis un petit mot sur ma propre page...

Bonne soirée

Leodekri 5 décembre 2010 à 20:01 (CET)Leodekri

Idem ce 23 décembre... Leodekri 23 décembre 2010 à 21:18 (CET)Leodekri

quelques pistes pour 2011 ?Modifier

Bonsoir !

Pour être certain de bien répondre à votre message, je me permets de le copier ici, et d'y répondre "à l'intérieur" :

Je vois que vous n'avez pas chômé et que vous êtes même plus prolifique que je ne le suis ! Tant mieux car, vous savez, le Wikiquote français est un des WQ qui comptent le moins d'articles (deux fois moins que le WQ slovaque, imaginez donc !)

>>>>Je ne connaissais pas cette "statistique", mais j'ai bien remarqué l'état très moyen d'avancement du site, et les immensités à couvrir !!! Y compris dans ce que j'appellerais le "fichier matières", que j'essaye d'abonder régulièrement et de diversifier.

Alors nous n'avons pas trop de lettrés comme vous pour redorer le blason de la Francophonie !

>>>>>> Ça c'est assez drôle, c'est la première fois qu'on me "traite" de lettré ! ;-))) ...ce que je ne suis pas du tout (j'ai des trous du genre gouffre de Padirac dans ma "culture"). Par contre, oui, je lis, et en ce moment ça tient même un peu de la boulimie, comme je vous le disais précédemment. C'est d'ailleurs un peu lié aux recherches que je fais pour abonder ou créer certains thèmes sur WQ (tout en me faisant plaisir bien sûr...)

Et puisque nous n'arrêtons pas nos choix sur les mêmes romans (surtout que je lis les romans anglophones dans leur langue d'origine — je suis traducteur, c'est un peu normal)

, >>>>Enchanté ! très beau métier ! Avez-vous vu, précisément, la page "traduction" que j'ai créée ? Vous auriez sans doute pas mal de choses à y ajouter ??

c'est encore mieux : nous nous complétons. Personnellement, à part Rabelais, Corneille et Racine, je ne crois pas vraiment avoir lu autre chose qui date d'avant le XIXe siècle (ah! si! La chanson de Rolland!)

>>>>> Je suis aussi, très souvent, rétif à la littérature d'avant le XXè, mais apparemment, en ce moment je traverse une période propice aux "anciens"?? (je découvre actuellement les "Pensées" de Joubert - début XIXè - qui vont faire les délices de WQ)

J'ai lu vos citations de Paul Auster. Félicitations, elles sont bien choisies. Cependant, pour avoir lu Mr. Vertigo il y a plus d'une décennie, elles n'ont pas suffi à me rafraîchir la mémoire sur une partie du roman en particulier... :

>>>>C'est vrai qu'elles ne sont pas forcément caractéristiques du "fond" de l'histoire

( Mais je vous remercie tout de même de m'en avoir parlé — ça m'a rappelé qu'il y avait encore quelques ouvrages d'Auster que je n'avais pas encore lus, dont Oracle Night. Imaginez-vous donc que j'ai découvert que Paul Auster n'avait même pas de page en propre sur le WQ anglais ! J'en suis à rectifier la situation, mais il me faut pour l'instant laisser ma lecture en plan : un autre roman qu'il me faut retourner à la bibliothèque auparavant et qui urge donc davantage. Perrine Lebanc, il s'agit de son premier opus. Je crois bien qu'elle se méritera une page sur WQ.

>>>>>>Bien bien, j'attends cela ! Je mets aussi en réserve votre écrivain canadien, d'autant que ce que j'ai lu de canadien anglais jusqu'à présent m'a beaucoup plus (Robertson Davies, en particulier La Trilogie des Cornish, dont je l'avoue, je n'ai lu que deux des trois livres, que j'ai adorés... Si vous aimez, vous pourriez peut-être traduire certaines oeuvres qui ne sont pas encore à disposition des francophones ?? :-)

En terminant, Leodekri, quel serait l'ouvrage, parmi tous ceux que vous avez immortalisés sur WQ, que vous me recommanderiez le plus chaudement ?

>>>> En fait, mes énormes coups de coeur auraient tendance à dater d'une époque où je ne relevais pas encore les passages qui me plaisaient, pour ma première base de citations (!!!). Néanmoins, Boulanger est une valeur très sûre, et Table d'hôtes, que j'ai wiquikoté, un bel exemple (si vous aimez les nouvelles bien sûr). Ben que lisant peu les "essais", je dois avouer que, parmi mes wiquicotés, L'empire des signes de Barthes est vraiment très beau (et en plus, je ne suis pas attiré par le Japon !!).

En dehors de ça, un des plus beaux livres que j'ai lu ces dernières années est sans conteste L'enfant du peuple ancien, d' Anouar Benmalek. Livre très dur mais assez extraordinaire, à tous les sens du terme. Autrement,d'autant que vous aimez la littérature américaine, Le Prince des Marais, de Pat Conroy (livre que m'avait conseillé mon bouquiniste...), et, un peu plus "léger" mais petit coup de coeur, Middlesex de Jeffrey Eugenides (ça n'est plus très neuf, ça...).

Bon, ça a été à mon tour d'être bavard ! Il faut que je retourne à Joubert !!

Excellente fin d'année et surtout encore meilleur 2011 !

Leodekri 26 décembre 2010 à 20:22 (CET)Leodekri

PS. Vous m'indiquez les romans que vous avez traduits ?


1-1-11Modifier

Evidemment, en ces heures, il n'y en a que deux qui travaillent sur WQ !!! Heureuse année 2011 donc. (Je reprendrai bientôt notre discussion...)

bien à vous Leodekri 1 janvier 2011 à 11:43 (CET)Leodekri

Castillon et CieModifier

Cher wikiquoteur,

Je viens d'ajouter quelques phrases d'un autre livre de Castillon, ce qui m'a évidemment fait penser à vous !! Je ne crois pas que cette artiste soit foncièrement malheureuse, mais a une dent particulièrement acérée, et un ton que je n'ai jamais vu ailleurs. Mais je suis bien conscient que l'on est pas obligé d'apprécier voire de supporter (j'ai mis d'ailleurs un peu de temps avant d'aller au bout de ce tout petit recueil de nouvelles...)
Du coup, j'ai découvert , parmi ma rangée d'ouvrages "à lire", un Paul Auster qui avait échappé à ma vigilance, La Nuit de l'oracle... A suivre

Mon goût pour la traduction a plusieurs sources (dont certaines ne sont pas forcément identifiées d'ailleurs : la fascination n'a pas toujours QUE des raisons d'être...) : parmi les identifiées, le simple fait que mon épouse s'y était intéressée de près et avait rencontré M. Bensousan, aussi charmant qu'intéressant et compétent ! Par ailleurs, je suis musicien, compositeur et arrangeur, et la parenté entre traduction et orchestration ou arrangement m'interpelle régulièrement. Plus généralement (et d'autant que vous avez évoqué les Prix Nobel précédemment), je m'étais justement posé cette question du jugement d'une oeuvre littéraire dans une langue étrangère... Voilà donc résumées quelques raisons de cet intérêt...

Pour l'anecdote, deux impressions de lecture : mon dernier livre de 2010, archi décevant (mais avec une jolie première phrase !!!) [inutile de le citer donc) et mon premier de 2011, le petit et très beau Hammerklavier de Y. Reza (j'ai mis quelques citations sur WQ, mais cela ne rend pas vraiment hommage à sa prose et sa pensée).

Bonne continuation
7 janvier 2011 à 14:05 (CET)Leodekri


Clin d'oeilModifier

Tiens, mon collègue a trouvé quelque grain dans notre ami Boulanger. J'en suis ravi. Qu'a-t-il pensé de mon choix pour La Nuit de l'Oracle? (Décidément Auster se défend beaucoup de Wikiquote...ça n'est pas qu'il n'y ait pas de belles phrases (même si ça n'est pas sa préoccupation majeure) mais que celles-ci ne peuvent que rarement être détachées du contexte).
Je suis dans un roman pas très récent de Djian (Lent dehors), tout en relisant "light" un autre recueil de nouvelles de Boulanger, justement (Tout à l'Ego), sans oublier les quelques essais qui ne quittent pas ma table de chevet, et le superbe recueil de poésie de Laforgue, Complaintes (à lire en prenant tout son temps !)
Peut-être des nouvelles de tout cela dans WQ...

Bien cordialement Leodekri 19 janvier 2011 à 18:49 (CET)Leodekri

Boulanger, bis, terModifier

Bonsoir,

Juste un petit mot...

C'est drôle que vous m'écriviez ça aujourd'hui : j'ai vu cet AM une amie à qui j'avais prêté Table d'hôtes, et qui est restée sur sa faim ! Bref, mon activisme boulanger n'a pas beaucoup de succès ! ;-) Par ailleurs, il se trouve que j'ai re-jeté un coup d'oeil à mon exemplaire de Mes coquins l'autre jour. Et j'ai bien l'impression qu'à l'époque, je n'ai jamais été au bout, alors que le sujet m'intéresse particulièrement , étant musicien... Il va falloir que je relise un jour Les jeux du tour de ville, mon premier Boulanger, qui m'avait enchanté. Va-t-il me désenchanter ?

Bien à vous Leodekri 20 janvier 2011 à 22:34 (CET)Leodekri

Du Canada à la PologneModifier

Merci pour la page de la poétesse polonaise (j'avais lâchement tenté de "coller" son nom, mais j'ai dû louper qq chose ;-)) : c'est très beau, une sorte de simplicité dense.

Ravi que RD vous ait plu (en anglais, je suppose ?!). J'ai souvenir de n'avoir pas lâché ces bouquins, qui ne sont pourtant pas "légers"... Cela me donne envie de reprendre d'autres titres...mais ça n'est pas pour tout de suite ! Je vins de terminer un "vieux" Djian qui va évidemment trouver sa place sur WQ, même si, comme souvent , son intérêt vient évidemment de la construction et de l'ensemble des 450 pages...

Bonne soirée

Leodekri 8 février 2011 à 21:39 (CET)Lodekri

Je crois me souvenir que le "l" barré est une sorte de "we" (mais alors que font-ils de leur "w" ??? :-) )

Leodekri 9 février 2011 à 17:44 (CET)Leodekri

Un petit bonjourModifier

...pour ne pas laisser trop refroidir nos sympathiques dialogues, même si je considère qu'ils se poursuivent par citations interposées ! Je suis d'ailleurs un peu moins "hyperactif" depuis un mois, que ce soit au niveau de la lecture, que celui de WQ. J'essaye néanmoins de ne pas me laisser déborder par les obligations professionnelles qui, évidemment, réclament leur dû de façon insistante.

J'ai bien aimé Desbiens, même si je n'avais pas réagi à l'"avant-première" que vous aviez eu la gentillesse de me faire : sur le coup, je n'ai pas ressenti gd chose. Mais ensuite, à la relecture du même poème dans sa page (je dois être snob!!!) et des autres, ça a beaucoup mieux "fonctionné" dans mon imaginaire littéraire. J'ai vu aussi que vous avez donné "un coup de fouet" à la page Prévert. Heureuse initiative. Pour ma part, mes prochaines interventions sur les poètes wikiquotés concerneront Laforgue, Max Jacob et F. Ponge. Mais on prend son temps avec ces figures à la densité parfois impressionnante.

J'ai cessé depuis environ 15 jours la lecture des romans, pour tenter de terminer un certain nombre d'essais en court. Mais l'autre jour, je n'ai pas résisté, chez un bouquiniste, à me procurer un R. Davies que je n'avais pas (Le Manticore). On ne se refait pas.

En ouvrant quelques Téléramas vieux de quelques semaines (j'en ai même tiré deux jolies citations de Jamel Debbouze...j'aime aussi !) j'ai vu qu'il était sorti un film-docu s'appelant Traduire. Avez-vous eu la chance de voir cet objet quasi improbable ?

Bonne continuation. Bien cordialement, Leodekri 15 mars 2011 à 15:02 (CET)Leodekri

Leodekri, le retourModifier

Bonsoir !

Un petit retour rapide, pour vous dire mon amusement à la lecture de votre PS :

P.S. Ça m'est revenu avant d'aller au lit : non, je n'ai pas vu le métrage Traduire auquel vous faites allusion dans votre message. En fait, je n'en ai pas entendu parler. Je doute même qu'il ait traversé l'Atlantique, du moins pas encore.

...j'avais bien compris que vus vous intéressiez à la littérature canadienne , mais pas que vous l'étiez vous-même !!! Alors, évidemment, le petit docu Traduire, que je vais sans doute avoir du mal à voir en province -française - ne va sûrement pas se payer le luxe d'un voyage outre-atlantique !

Je me permets de commenter quelque peu votre dernier message >>>>>>>>>>>>


Vous qui aviez démarré sur les chapeaux de roues, il est un peu normal que vous connaissiez une baisse de régime. Mais n'ayez crainte, vous êtes encore largement devant. Et avec tout un système de classification en prime. Heureusement que vous avez décidé de maximiser l'horizontalité de votre page utilisateur, car au rythme où vous allez, il nous aurait bientôt fallu faire défiler le texte à des profondeurs abyssales !

>>>>>>>>>>>>>>>J'apprécie l'aimable et légère moquerie de votre compliment. Oui, il m'a fallu renoncer à la trompeuse verticalité !

Bien content que Desbiens vous ait plu. Ces vers ne sont pas toujours réussi — sa naïveté demeurant peut-être parfois trop naïve, voire niaise —

>>>>>>>>c'est exactement ce qui m'avait gêné dans un premier temps (je suis très peu attiré par l'art naïf, quelle que soit l'expression -peinture... -, mais la musique et l'ensemble sortent néanmoins de l'ordinaire

mais quand le rythme, le propos et le brio y sont, ça donne une poésie débordante d'authenticité et typiquement canadienne-française. Et avec de l'humour en plus.

Et puis pour s'en tenir à la culture ontarienne, étiez-vous au courant, cher ami, que Le Manticore était le deuxième volet de la Trilogie de Deptford ? Je vous dis ça au cas où vous auriez envie de commencer par le début. The Fift Business est le titre original du premier volet. Je l'ai personnellement bien aimé. Il met la table pour la suite. La présentation des personnages y est particulièrement réussie.

>>>>>>>>>Oui, j'avais lu le premier (L'objet du scandale, chez nous) il y a longtemps, et avoue en avoir bcp moins de souvenir que les romans de la trilogie 'artistique' Mais j'ai avalé Le Manticore, un déplacement à Paris m'ayant permis d'avoir plusieurs heures de tranquillité ferroviaire ! Je me suis gardé quelques dizaines de pages pour ce soir...

Est-ce attribuable à l'actualité des derniers jours, je me suis laissé tenté par votre Shônagon. C'est ma foi bien particulier ;

>>>>>>>>>En fait j'ai été assez déçu par rapport à ce que j'en avais lu; j'avoue avoir fait de la lecture ultra-rapide sur le dernier tiers (comprendre, j'ai sauté pas mal de pages...) : c'est très répétitif, et l'intérêt a du mal à se soutenir. Mais il y a de jolies choses, et le témoignage est unique.

votre page est une véritable anthologie d'histoire de la littérature mondiale. >>>> ça m'étonne moi-même... En fait, j'ai appliqué ces derniers mois aux deux Wiki auxquels je contribue (aussi Wiktionnaire) la même méthode que lorsque je fais mes recherches professionnelles : alors effectivement, ça a pu me mener dans des endroits bizarres, comme ce Mathieu de Montreuil tout à fait délicieux.

Bon week-end ! (il vous en reste beaucoup plus qu'à moi !)

Leodekri 19 mars 2011 à 20:40 (CET)Leodekri

Leodekri, le revenant...Modifier

Bonsoir

Comme vous l'avez constaté, les wikis ne m'ont pas vu depuis bientôt un mois : quatre semaines de "tête dans le sac" professionnelle, et j'ai provisoirement disparu de la circulation. La lecture en a plutôt moins pâti qu'on aurait pu le craindre, mais les citations, elles, un peu. D'autant que j'ai lu certains ouvrages (excellents d'ailleurs) ne se prêtant pas forcément à ce jeu, en particulier Les falsificateurs et sa suite (dont j'oublie présentement le nom...) , d'Antoine Bello. Et que je n'ai guère eu le courage et/ou le temps de recopier les quelques unes glanées ici et là. Je vais m'y remettre progressivement.

Du coup, je n'ai pas non plus répondu à votre dernier courrier, et vous voudrez bien m'en excuser. Bien entendu, vous pouvez faire tout ce que vous "voulez " de la page RD, vous n'avez pas besoin de mon autorisation !! (et je suis, en plus , tout à fait d'accord; abondez les catégories que vous avez créées!... Je suis un peu comme vous dans le goût des croisements et des classes...)

Voilà, je vais mettre deux trois bricoles et retrouver Morphée. C'était une petite reprise de contact en passant.

Bien à vous (Ah, au fait, je suis breton...)

Leodekri 18 avril 2011 à 23:06 (CEST)Leodekri