Ouvrir le menu principal

Wikiquote β

Le hasard est le « caractère de ce qui arrive en dehors de normes objectives ou subjectives, de ce qui relève des lois de la probabilité et n'est pas délibéré » (Grand Robert, vol. 5, p. 115).

Étymologiquement, le mot provient de l'arabe ǎz-zăhr, qui indique le jeu de dés (tout comme le terme aléatoire provient du latin alea, qui signifie également jeu de dés).

Sommaire

LittératureModifier

RomanModifier

Théophile Gautier, La Croix de Berny, 1845Modifier

Le hasard, c'est peut-être le pseudonyme de Dieu, quand il ne veut pas signer.

  • La Croix de Berny, Théophile Gautier, éd. Librairie Nouvelle, 1855, lettre III (« À monsieur le prince de Monbert »), p. 28


Herman Melville, Moby Dick, 1851Modifier

Cette épée agile et indifférence devait représenter le Hasard ; ainsi donc le hasard, le Libre Arbitre et la Nécessité, tout cela travaillé ensemble s'entremêlait : la chaîne droite de la Nécessité ne pouvait être détournée de son cours - pourtant chaque vibration y tendait - la fibre volonté de passer la navette entre certains fils. Et enfin le Hasard qui bien que confiné dans les lignes strictes de la Nécessité et bien que dirigé par le Libre Arbitre finissait par donner son aspect définitif à la chose.


Gabriele D'Annunzio, Le Feu, 1900Modifier

— C’est chose très singulière, Perdita, — dit-il en regardant les lointaines eaux pâles, où la marée descendante commençait à découvrir les bas-fonds noirâtres, — combien facilement le hasard vient en aide à notre fantaisie par le caractère mystérieux qu’il prête au concours de certaines apparences en rapport avec une fin imaginée par nous. Je ne comprends pas pourquoi les poètes s’indignent aujourd’hui contre la vulgarité de l’époque présente et se plaignent d’être nés trop tard ou trop tôt. J’ai la conviction que tout homme d’intelligence, aujourd’hui comme toujours, a le pouvoir de se créer dans la vie sa belle fable.

  • Le Feu, Gabriele D'Annunzio, éd. La Revue de Paris, 1900, chap. I. L'épiphanie du feu, p. 14


Anne Calife sous le nom de Anne Colmerauer, La déferlante, 2003Modifier

Le train poursuit sa route. Ma vie d'adulte vient d'être confiée au Hasard aux grandes dents, aux mains autant crochues que généreuses

  • La déferlante, Anne Calife, éd. Balland,2003, réedition Menthol House, 2003 (ISBN 2-7158-1436-4), p. 13


Yasmina Khadra, L’Olympe des Infortunes, 2010Modifier

Un Horr n’a pas besoin de sous [...] Il prend ce que le hasard lui propose.

  • L’Olympe des Infortunes, Yasmina Khadra, éd. Julliard, 2010, p. 219


Antoine Bello, L'homme qui s'envola, 2017Modifier

Je laisse les jeux de hasard à ceux qui ne peuvent compter sur leur ingéniosité pour triompher à la régulière.


PoésieModifier

Propos de moralistesModifier

Joseph Joubert, PenséesModifier

Le hasard est une part que la providence s’est réservée dans les affaires de ce monde, part sur laquelle elle n’a pas même voulu que les hommes pussent se croire aucune influence.


Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :