Lucien De Gieter

auteur de bande dessinée belge

Lucien De Gieter né le 4 septembre 1932 à Etterbeek (Belgique) est un auteur belge francophone de bande dessinée. Il est surtout connu comme créateur de la série d'aventures historiques et mythologiques Papyrus.

Lucien De Gieterau festival Strasbulles en 2009. Au premier plan, un visuel de l'adaptation en série animée de Papyrus.

Citations de ses oeuvresModifier

Voir le recueil de citations : Papyrus (bande dessinée)

Propos publicsModifier

Aujourd’hui, le monde a changé, terriblement en 50 ans. À l’époque, il y avait peu de scénaristes, peu de dessinateurs et une concurrence effrénée entre les magazines. Du coup, c’était à qui comptait le plus de pages. Chaque journal en rajoutait continuellement. Mais il fallait les remplir ces pages! Et ce n’était pas évident. Quand l’un faisait deux pages en plus, l’autre voulait suivre mais n’avait pas forcément les dessinateurs pour. C’était une époque un peu héroïque. Les grands dessinateurs étaient déjà là, avaient la structure du journal: Franquin, Hergé, Peyo, Roba. Ils tenaient le journal mais on ne pouvait pas leur en demander plus. Quand je vois que Franquin faisait deux pages par semaine, je me dis « Nom d’un chien, qu’est-ce que ces gens travaillaient ». Et encore, parfois, ils faisaient même des illustrations en plus.
  • « Entretien avec Lucien de Gieter », Lucien De Gieter (propos recueillis par Alexis Seny), BD Best, 19 juin 2015 (lire en ligne)


C’était la grande époque de Cousteau, qui me fascinait fortement. Pourquoi ne pas faire une histoire se déroulant dans le monde sous-marin ? D’où l’idée d’un petit pêcheur qui découvre une sirène…
  • Sur la naissance de la série de BD Tôôt et Puit, publiée à partir de 1966 dans le magazine Spirou.
  • « Lucien de Gieter : « La plupart des personnages ont un temps. » », Lucien De Gieter (propos recueillis par Marc Dacier), ActuaBD, 2 mai 2013 (lire en ligne)


Et j’ai fait alors quelque chose d’encore tout à fait nouveau : une histoire se déroulant dans l’Égypte ancienne, ce que personne n’avait fait à cette époque-là. Edgar P. Jacobs avait dessiné une histoire se déroulant dans l’Égypte du XXe siècle, mais moi je me suis dit que j’allais raconter une histoire se déroulant en Égypte ancienne. C’est comme ça que Papyrus a commencé.
  • « Lucien de Gieter : « La plupart des personnages ont un temps. » », Lucien De Gieter (propos recueillis par Marc Dacier), ActuaBD, 2 mai 2013 (lire en ligne)


Mes connaissances étaient très scolaires, très traditionnelles. Et c’est d’ailleurs pour ça que les premières histoires sont fantastiques. J’ai fait un peu n’importe quoi. J’ai fait ce que tout le monde imagine quand on parle de l’Égypte : les pyramides, le sphinx, les souterrains, les mystères.
  • Sur les débuts de la BD Papyrus.
  • « Entretien avec Lucien de Gieter », Lucien De Gieter (propos recueillis par Alexis Seny), BD Best, 19 juin 2015 (lire en ligne)


J’avais rencontré des égyptologues – des gens très savants – mais je ne l’étais pas. Donc, j’ai étudié monument par monument: la pyramide à degré, les obélisques, Karnak, Louxor. Puis, je me suis situé à une époque. Car au début, j’avais pris un pharaon plutôt peu connu comme ça je pouvais me mettre un peu n’importe où. Mais, au bout d’un moment, ça n’allait plu, je devais être sérieux. Mais les choses sont plutôt bien tombées, puisque Meremptah était le fils de Ramsès II.
  • Sur les débuts de la BD Papyrus.
  • « Entretien avec Lucien de Gieter », Lucien De Gieter (propos recueillis par Alexis Seny), BD Best, 19 juin 2015 (lire en ligne)


J’ai commencé par avoir évidemment beaucoup de documentation : il en existe énormément sur l’Égypte, c’est un domaine dans lequel on peut trouver des tas de bouquins qui donnent beaucoup de précisions. Mais, d’autre part, quand j’ai des problèmes spécifiques, j’ai des amis égyptologues qui sont heureux de me donner les informations dont j’ai besoin.
  • « Lucien de Gieter : « La plupart des personnages ont un temps. » », Lucien De Gieter (propos recueillis par Marc Dacier), ActuaBD, 2 mai 2013 (lire en ligne)


Eh bien écoutez, le prochain Papyrus sera le dernier. En tout cas, pour moi, ce sera le dernier Papyrus. Je vais faire une histoire qui rappellera peut-être beaucoup ce que j’ai fait : on va y retrouver beaucoup de mes personnages. Mais je vais essayer de faire une fin. Attention : Papyrus ne va pas mourir, la vie lui sera largement ouverte, mais à titre personnel, j’ai envie de faire ça. C’est un peu un scoop que je vous livre, parce que c’est très rare : la plupart du temps, les histoires s’arrêtent brusquement. Et moi, j’ai envie de lui donner une fin, mais une belle fin, sympathique.
  • « Lucien de Gieter : « La plupart des personnages ont un temps. » », Lucien De Gieter (propos recueillis par Marc Dacier), ActuaBD, 2 mai 2013 (lire en ligne)


Liens externesModifier

Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :