Valérian et Laureline

série de bande-dessinée

Valérian, agent spatio-temporel est une série de bandes dessinées de science-fiction réalisée par le scénariste Pierre Christin, le dessinateur Jean-Claude Mézières et la coloriste Évelyne Tranlé. Elle est publiée pour la première fois en 1967 dans Pilote et éditée en album chez Dargaud à partir de 1970. Pour le quarantième anniversaire de sa création, en 2007, la série est rebaptisée Valérian et Laureline.

« Valérian et Laureline », décoration de l’escalier Denis-Papin à Blois durant l'automne-hiver 2018 .

La série a donné lieu à plusieurs adaptations : une série animée franco-japonaise en 2007-2008 et un film en prises de vue réelles par Luc Besson en 2017.

CitationsModifier

0. Les Mauvais Rêves (1967)Modifier

Depuis que la télétransportation instantanée de la matière dans le temps et l'espace a été découverte en 2314, la notion de travail a pratiquement disparu de la planète. Seuls quelques centaines d'agents spatiotemporels et de technocrates des services de l'espace-temps ont une véritable activité.


Le superintendant des services de l'espace-temps : Tant que les programmes ne seront pas remis en ordre, Galaxity va devenir la cité des névrosés...


Laureline : Je crois que tu t'es fait prendre aux pièges de la forêt, étranger...

  • Premières paroles de Laureline lors de sa rencontre avec Valérian dans la forêt d'Ardelaune en l'an Mil.


1. La Cité des eaux mouvantes (1970)Modifier

Le superintendant des services de l'espace-temps : Personne ne sait exactement ce qui s'est passé entre 1986 et le 24e siècle. Il s'agit d'une époque mystérieuse, de l'âge noir de la Terre. C'est à ce moment que la civilisation traditionnelle a été balayée par un cataclysme...


2. L'Empire des mille planètes (1971)Modifier

Noirs espaces infinis de l'univers, soleils brûlants éclairant des terres inconnues... Combien de milliards de civilisations, combien de milliards de milliards d'être vivants pouvez-vous abriter ?...


Le Connaisseur de Syrte : Taisez-vous ! Je reconnais bien là les Terriens, leur orgueil, leur entêtement, leur folie ! Race maudite ! Notre vengeance sera effroyable !!!


Laureline : Quel effroyable paysage ! Ces collines ressemblent à des êtres vivants...
Elmir : Les géologues qui ont exploré Slomp il y a bien longtemps disent qu'il s'agit des anciens habitants de l'astéroïde. Ils se fondent lentement dans leur sol, paralysés à jamais. Regardez ce liquide descendant le long du rocher... On dirait que ce sont des larmes qui coulent d'yeux gigantesques...


6. L'Ambassadeur des Ombres (1975)Modifier

Mais innombrables sont les mémoires portant traces de civilisations perdues dans l'immensité... Inracontables sont les histoires de mondes parfois morts depuis des milliers de siècles... Car là où des êtres vivants ont survécu et se sont développés, partout et toujours ils se sont tournés vers le ciel immense pour le parcourir...


9. Métro Châtelet, direction Cassiopée (1980)Modifier

Laureline : Pourquoi veux-tu que je te parle de toutes ces choses que tu as déjà vues cent fois ? Enfin, si cela peut te distraire, je vais te raconter mon voyage... Tu sais que dans la constellation de Cassiopée l'hyperespace est interdit tant la zone est peuplée... Hier, après avoir obtenu à prix d'or le peu que tu sais, j'ai quitté la planète Rubanis et son trafic perpétuel... Aventuriers un peu louches, hommes d'État venus aux nouvelles, émissaires des services secrets fouinant aux quatre coins du cosmos... J'ai laissé tout cela derrière moi... et depuis j'avance prudemment à vitesse infra-luminique... J'ai tout le temps d'observer et j'évite ainsi de trop penser à ce qui nous inquiète...

  • Premières cases de Métro Châtelet, direction Cassiopée.


Laureline : Un bel endroit, Solum... L'air est doux et parfumé... le sol est poreux et changeant... et l'unique ville solumienne s'y enfonce perpétuellement... C'est pourquoi il faut la reconstruire sans arrêt en lui ajoutant de nouveaux étages... tandis que les strates anciennes sont désormais loin au cœur de la planète.

  • Premières cases de Métro Châtelet, direction Cassiopée.


Valérian : Bah ! ... Ce qu'il faut, avec les autochtones, c'est avoir l'air crédibles et inoffensifs, ici comme dans le reste du cosmos je suppose...

  • Au sujet de sa mission sur Terre en 1980.


Chatelard : ... On peut s'intéresser à l'alchimie, à l'histoire des religions et à d'autres vieilleries de ce genre tout en occupant des positions parfaitement matérialistes...


Monsieur Albert : Contra sensus ab sensibus repugnat !

  • Citation légèrement tronquée de Lucrèce, De la nature, I, 692 : Nam contra sensus ab sensibus ipse repugnat, "Car, sur la base des (cinq) sens, il combat lui-même contre les sens", au sujet des philosophes qui, comme Héraclite d'Éphèse, pensent que tout dans l'univers provient du feu.


10. Brooklyn Station terminus cosmos (1981)Modifier

 
Fresque inspirée par la bande dessinée Valérian et Laureline sur une usine désaffectée de Nancy en 2017.

Laureline : ... la poésie infinie des corps célestes en mouvement...


Monsieur Albert (à Valérian devenu luminescent) : Éteignez-vous par pitié !


Monsieur Albert : Cette plongée dans l'irrationnel des businessmen bornés me réjouit !


Schlomo : Voilà les nouvelles recrues de la firme Bellson & Gambler chargées comme vous et moi de comprendre l'incompréhensible... Faux sorciers yaqis qui prennent les girolles pour des champignons hallucinogènes... astrologues sachant à peine que la Terre tourne autour du Soleil... alchimistes sans le sou mais avides de métal jaune... prédicateurs promouvant leur dieu comme vedette du show-business... parapsychologues qui voient double à coup de bourbon... amateurs d'OVNI qui prennent une mouche dans leur hamburger pour un Martien miniature... fanatiques de la numérologie et du biorythme... disciples bidons de Gurdjieff ou de Krishnamurti...


11. Les Spectres d'Inverloch (1984)Modifier

Lady Charlotte (chevauchant avec Laureline dans la campagne écossaise) : Que voulez-vous qu'il arrive de grave dans ce paysage harmonieux et éternel ?
Laureline : Justement, lady Charlotte, rien n'est éternel...


Un Shingouz : Les Shingouz sont acheteurs et vendeurs de renseignements de toute nature... mais à la différence des innombrables gagne-petits de l'espionnite qui pullulent sur Rubanis - y compris dans vos services, mon colonel, si vous permettez - les Shingouz ne mentent JAMAIS !


12. Les Foudres d'Hypsis (1985)Modifier

Ralph (désignant le vase de roses sur la table) : Ces choses rouges là, c'est aussi pour le breakfast ?
Le majordome : Je ne le pense pas, monsieur.
Lord Seal : Laissez, James, au point où nous en sommes...


Le directeur de l'agence spatio-temporelle : Quelque chose s'est... disons... figé de façon regrettable dans notre futur.


Lord Seal : L'itinéraire de ce vaisseau-fantôme est tout aussi aberrant que celui d'un zinc de la Luftwaffe après une fête de la bière !


Laureline : Je choisis, moi !


Citations au sujet de Valérian et LaurelineModifier

À travers toutes les galaxies,
Toujours à la recherche des siens,
Valérian...

  • Valérian et Laureline, générique de la série animée, Alexandre Azaria, Alexandre Azaria (2007).


BibliographieModifier

Liens externesModifier

Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :