Ouvrir le menu principal

Wikiquote:Citations du jour/novembre 2010

Cette page permet de répertorier toutes les citations du jour de novembre 2010.
Pour créer une nouvelle citation, cliquez sur le lien rouge ou sur le lien modifier de la date voulue et complétez les champs citation, auteur et article.
[modifier]1 novembre 2010



La liberté que nous avons de déterminer nos priorités et notre loyauté envers les différents groupes auxquels nous appartenons est une liberté essentielle, qu’il nous faut reconnaître, apprécier et défendre. — Amartya Sen

Vous pouvez la trouver sur la page : Amartya Sen


[modifier]2 novembre 2010



Si tu leur réponds, il y a outrage. Si tu résistes, il y a rébellion. Si tu prends la foule à témoin, il y a incitation à l'émeute. — Maurice Rajsfus

Vous pouvez la trouver sur la page : Maurice Rajsfus


[modifier]3 novembre 2010



Ce ne sont pas toujours les fautes qui nous perdent, c’est la manière de se conduire après les avoir faites. — Anne-Thérèse de Marguenat de Courcelles

Vous pouvez la trouver sur la page : Anne-Thérèse de Marguenat de Courcelles


[modifier]4 novembre 2010



Albert : Ah parce que tu mélanges tout ça, toi ! Mon Espagnol comme tu dis et le père Bardasse. Les Grands Ducs et les Bois-sans-soif !
Esnault : Les grands ducs !
Albert : Oui, monsieur ! Les princes de la cuite, les seigneurs ! Ceux avec qui tu buvais le coup dans le temps et qui ont toujours fait verre à part ! Dis-toi bien, que tes clients et toi, ils vous laissent à vos putasseries les seigneurs : ils sont à cent mille verres de vous ! Eux, ils tutoient les anges !
Esnault : Excuse-moi, mais nous autres on est encore capable de tenir le litre sans se prendre pour Dieu le Père !
Albert : Mais, c'est bien ce que je vous reproche ! Vous avez le vin petit et la cuite mesquine. Dans le fonds, vous ne méritez pas de boire ! Tu te demandes pourquoi il picole l'Espagnol ? C'est pour essayer d'oublier les pignoufs comme vous !

 — Michel Audiard

Vous pouvez la trouver sur la page : Un singe en hiver


[modifier]5 novembre 2010



Le citoyen ne peut se flatter d'avoir complètement rempli son devoir par cela seul qu'il se soit abstenu de participer à toute action défendue par la loi. Il faut de plus qu'il concoure positivement et énergiquement à la conservation, au développement de la société civile ; il faut qu'il aide celle-ci à atteindre son but. — Eduard Emil Eckert

Vous pouvez la trouver sur la page : Eduard Emil Eckert


[modifier]6 novembre 2010



Ce n'est que par les moyens de terreur qu'on parvient à se mettre à la tête d'une révolution et à la gouverner. Il n'y en a pas une seule, dans quelques pays que ce soit, que je ne puisse citer à l'appui de cette vérité. Il faut donc, quelque répugnance que nous y ayons tous, se résigner au sacrifice de quelques personnes marquantes. — Antoine François Bertrand de Molleville

Vous pouvez la trouver sur la page : Antoine François Bertrand de Molleville


[modifier]7 novembre 2010



L’économique est, non pas une discipline achevée, mais une science elle-même toujours en voie de développement. — Paul Samuelson

Vous pouvez la trouver sur la page : Science économique


[modifier]8 novembre 2010



[Ceaucescu exécuté] Tant que les régimes se fonderont sur ces exécutions sordides, seules les fripouilles pourront faire croire aux vertus du régime nouveau, du haut de leur incommensurable crasse. — Loïc Decrauze

Vous pouvez la trouver sur la page : Loïc Decrauze


[modifier]9 novembre 2010



La taupe a la conjuration discrète. Elle s'affaire en silence à l'abri des regards. Elle dissimule sans renier. Fidèle à son travail de sape est sa tache de taupe. — Karl Marx

Vous pouvez la trouver sur la page : Taupe


[modifier]10 novembre 2010



Quand on cède à la peur du mal, on ressent déjà le mal de la peur. — Pierre-Augustin Caron de Beaumarchais

Vous pouvez la trouver sur la page : Pierre-Augustin Caron de Beaumarchais


[modifier]11 novembre 2010



Les vêtements d'une femme devraient être comme une clôture barbelée : faire ce à quoi ils servent sans gêner la vue. — Sophia Loren

Vous pouvez la trouver sur la page : Sophia Loren


[modifier]12 novembre 2010



Pierre Brochant : Y'a pas de mal à se moquer des abrutis. Ils sont là pour ça, non ? — Francis Veber

Vous pouvez la trouver sur la page : Le Dîner de cons


[modifier]13 novembre 2010



“Changement” ? “Réforme” ? “Rupture” ? La réalité est tout autre : on allonge la durée de travail, on démantèle les services publics, on brise l'indépendance de la justice, on livre les entreprises publiques au privé, on rabote les droits sociaux, on privatise les fonds de retraite, on gave les gavés. Le changement est régression. La classe dominante veut démanteler, grâce à son porte-parole aujourd'hui à l'Élysée, les acquis des luttes sociales et réduire à sa merci le peuple de l'économie réelle en vilipendant, l'œil rigolard, un capitalisme financier qui n'a guère l'air de s'en émouvoir. — Monique Pinçon-Charlot

Vous pouvez la trouver sur la page : Monique Pinçon-Charlot


[modifier]14 novembre 2010



Pour faire des hommes libres, il ne faut pas les élever en esclaves. — Denis Guedj

Vous pouvez la trouver sur la page : Le Mètre du monde


[modifier]15 novembre 2010



Elinor Glyn : Les bonnes manières sont pour les serveurs et les portiers, les écrivains et les artistes sont dispensés d'un comportement aussi peu pratique. — Peter Bogdanovich

Vous pouvez la trouver sur la page : Un parfum de meurtre


[modifier]16 novembre 2010



Attitude scientifique et comportement citoyen nécessitent en fait le même terreau mental et moral spécifique pour leur développement. Une société véritablement démocratique présuppose nécessairement des citoyens aptes à la réflexion. Voilà pourquoi il serait encore plus grave qu'on ne le pense généralement que l'esprit scientifique, c'est-à-dire l'esprit critique, se trouve submergé par la crédulité. N'oublions jamais que le droit au rêve ne prend toute sa valeur qu'accompagné du droit à la lucidité. — Georges Charpak et Henri Broch

Vous pouvez la trouver sur la page : Devenez sorciers, devenez savants


[modifier]17 novembre 2010



Le vrai Citoyen préfère l'avantage général à son avantage. — Gracchus Babeuf

Vous pouvez la trouver sur la page : Citoyenneté


[modifier]18 novembre 2010


Modèle:Citation du jour/18 novembre 2010
[modifier]19 novembre 2010



[…] L'été. On le voyait arriver avec plaisir. On le voyait repartir avec soulagement. — Michel Honaker

Vous pouvez la trouver sur la page : Michel Honaker


[modifier]20 novembre 2010



Jésus leur dit : "Montrez-moi un denier ?... De qui porte-t-il l'effigie et la légende ?" Ils répondirent : "De César." Et bien leur dit-il, rendez à César ce qui est à César et à Dieu ce qui est à Dieu. — Jésus

Vous pouvez la trouver sur la page : Évangile selon Luc


[modifier]21 novembre 2010


Modèle:Citation du jour/21 novembre 2010
[modifier]22 novembre 2010



Il y a des temps où le gouvernement perd la confiance du peuple, mais je n'en connais pas où le gouvernement puisse se fier au peuple. — Antoine de Rivarol

Vous pouvez la trouver sur la page : Antoine de Rivarol


[modifier]23 novembre 2010



La parole est un laminoir qui allonge toujours les sentiments. — Gustave Flaubert

Vous pouvez la trouver sur la page : Gustave Flaubert


[modifier]24 novembre 2010



Le Narrateur : Dans la nuit du 13 au 14 septembre 1964, le monde vivait en paix. Et qui, au cours de cette nuit, appuya le premier sur la gâchette ? Qui recassa le vase de Soissons ? Bref, qui donna le premier coup de pied au cul ? — Michel Audiard

Vous pouvez la trouver sur la page : Les Barbouzes


[modifier]25 novembre 2010



Cœlio : Que tu es heureux d'être fou !
Octave : Que tu es fou de ne pas être heureux !

 — Alfred de Musset

Vous pouvez la trouver sur la page : Les Caprices de Marianne


[modifier]26 novembre 2010



La séparation des pouvoirs, qui est une des conditions d’existence de l'Etat de droit depuis Montesquieu, est bel et bien morte au sein de l'Union européenne. — Franz Ludwig Schenk Graf von Stauffenberg

Vous pouvez la trouver sur la page : Union européenne


[modifier]27 novembre 2010



Je ne gagnerai jamais d'Oscars, et tu sais pourquoi ? Premièrement parce que je ne suis pas juif. Deuxièmement, parce que je gagne trop d'argent pour tous ces vieux schnoques de l'Academy. Et troisièmement, le plus important, parce que je n'en ai rien à foutre. — Clint Eastwood

Vous pouvez la trouver sur la page : Clint Eastwood


[modifier]28 novembre 2010



L'option de la guerre peut apparaître a priori la plus rapide. Mais n'oublions pas qu'après avoir gagné la guerre, il faut construire la paix. — Dominique de Villepin

Vous pouvez la trouver sur la page : Dominique de Villepin


[modifier]29 novembre 2010



Souviens-toi, de grands pouvoirs impliquent de grandes responsabilités. — Stan Lee, Steve Ditko et David Koepp

Vous pouvez la trouver sur la page : Spider-Man


[modifier]30 novembre 2010



Dans les assemblées d'origines, les chambres s'opposent aux exagérations du Prince. Dans les partitocraties, au contraire, elles se transforment en assemblées dociles qui entérinent les décisions de l'exécutif et ne défendent plus les intérêts des citoyens. Ce qui est une entorse supplémentaire au principe de la représentation démocratique. — Robert Steuckers

Vous pouvez la trouver sur la page : Particratie