Ouvrir le menu principal

Wikiquote:Citations du jour/juin 2010

Cette page permet de répertorier toutes les citations du jour de juin 2010.
Pour créer une nouvelle citation, cliquez sur le lien rouge ou sur le lien modifier de la date voulue et complétez les champs citation, auteur et article.
[modifier]1 juin 2010



Au fur et à mesure que se déroulent les faits de notre passé, on discerne le fil conducteur de notre histoire. Le Pays de Vaud apparaît comme une survivance de l'Helvétie romaine ; plusieurs fois détruit, plusieurs fois restauré, le vieil édifice a conservé, quand à l'essentiel, le même plan. Avec Avenches, Moudon ou Lausanne comme centre, notre pays a toujours été un État territorial, à la différence des autres pays suisses, nés au moyen-âge, qui sont des États corporatifs, soit des communes souveraines. — Marcel Regamey

Vous pouvez la trouver sur la page : Canton de Vaud


[modifier]2 juin 2010



On parle des maîtres chanteurs, on ne sait pas ce que c’est qu’une maîtresse chanteuse. — Georges Feydeau

Vous pouvez la trouver sur la page : Le Dindon


[modifier]3 juin 2010



Renoncer à sa liberté, c'est renoncer à sa qualité d'homme. — Jean-Jacques Rousseau

Vous pouvez la trouver sur la page : Jean-Jacques Rousseau


[modifier]4 juin 2010



Dans un monde où l'individu serait définitivement ravalé au rang de simple et vulgaire consommateur ; l'enjeu serait de mettre la demande en adéquation avec l'offre. Le produit ne répondrait plus à un besoin, à une demande de l'individu : au contraire, ce serait le consommateur, désormais dépourvu de repères communautaires et incapable de volonté, qui devrait s'adapter à l'offre. — Eddy Marsan

Vous pouvez la trouver sur la page : Consommateur


[modifier]5 juin 2010



Admettre l'inégalité, c'est souscrire à une dépravation de l'espèce. — Gracchus Babeuf

Vous pouvez la trouver sur la page : Gracchus Babeuf


[modifier]6 juin 2010



L’actualité du quotidien nous accable au point de ne plus nous laisser le choix de ce dont nous devons parler. — Jürgen Habermas

Vous pouvez la trouver sur la page : Jürgen Habermas


[modifier]7 juin 2010



Je m'en allais, les poings dans mes poches crevées ;
Mon paletot aussi devenait idéal ;
J'allais sous le ciel, Muse ! et j'étais ton féal.

 — Arthur Rimbaud

Vous pouvez la trouver sur la page : Arthur Rimbaud


[modifier]8 juin 2010



L'homme du XXe siècle redoute de plus en plus de se retrouver seul en face de lui-même. — Philippe Masson

Vous pouvez la trouver sur la page : Philippe Masson


[modifier]9 juin 2010



De l'équilibre du sol, dépend l'équilibre de la plante, de l'animal et de l'homme. — André Voisin

Vous pouvez la trouver sur la page : André Voisin


[modifier]10 juin 2010



Une justice sans morale devient injustice ; de même qu'une morale et une justice qui ne font pas référence à Dieu dégradent l'homme, parce qu'elles le privent de sa mesure la plus exigeante, de ses possibilités les plus hautes, en lui barrant le regard sur l'infini et l'éternel. Cette apparente libération soumet l'homme à la dictature des majorités régnantes, à des mesures humaines arbitraires, qui finalement ne peuvent que lui faire violence. — Benoît XVI

Vous pouvez la trouver sur la page : Benoît XVI


[modifier]11 juin 2010



Ce vieux dicton, comme quoi on tue toujours celui ou celle qu'on aime, eh ben, faut bien dire, il marche dans les deux sens. — Chuck Palahniuk

Vous pouvez la trouver sur la page : Fight Club


[modifier]12 juin 2010



Je préfère être impopulaire qu’irresponsable. — Raymond Barre

Vous pouvez la trouver sur la page : Raymond Barre


[modifier]13 juin 2010



On n'est jamais méprisé par autrui que si on commence par se mépriser soi-même. — Sénèque

Vous pouvez la trouver sur la page : Sénèque


[modifier]14 juin 2010



Les souvenirs ne tuent que ceux qui les possèdent !!! — Benoît Sokal

Vous pouvez la trouver sur la page : Inspecteur Canardo


[modifier]15 juin 2010



Ce qui est difficile, ce n'est pas tant d'assister à une mort, mais de vivre avec. — Deborah Smith

Vous pouvez la trouver sur la page : Deborah Smith


[modifier]16 juin 2010



Un grand obstacle au bonheur, c'est de s'attendre à un trop grand bonheur. — Fontenelle

Vous pouvez la trouver sur la page : Bonheur


[modifier]17 juin 2010



Malfrat : Eh Callahan… Allons, fait pas cette gueule, tu peux pas gagner tout le temps pauv’ mec… Ah ah !
Callahan :[L’attrapant par la cravate] Écoute, pouilleux ! Pour moi tu n’es qu’une merde de chien qui s’étale sur un trottoir… Et tu sais ce qu’on fait d’une merde de ce genre ? On peut l’enlever soigneusement avec une pelle, on peut laisser la pluie et le vent la balayer, ou bien on peut l’écraser. Alors si tu veux un conseil d’ami choisis bien l’endroit où on te chiera…

 — Charles B. Pierce, Earl E. Smith, Joseph Stinson

Vous pouvez la trouver sur la page : Le Retour de l'inspecteur Harry


[modifier]18 juin 2010



Croyez-moi, moi qui vous parle en connaissance de cause et vous dis que rien n’est perdu pour la France. Les mêmes moyens qui nous ont vaincus peuvent faire venir un jour la victoire. — Charles de Gaulle

Vous pouvez la trouver sur la page : Charles de Gaulle


[modifier]19 juin 2010



Musset a beaucoup souffert ; heureusement il put se soulager dans la nature. — Jean-Charles

Vous pouvez la trouver sur la page : La Foire aux cancres


[modifier]20 juin 2010



Qui apprendrait aux hommes à mourir, leur apprendrait à vivre. — Michel de Montaigne

Vous pouvez la trouver sur la page : Michel de Montaigne


[modifier]21 juin 2010



Penser, voilà le triomphe vrai de l’âme. — Victor Hugo

Vous pouvez la trouver sur la page : Âme


[modifier]22 juin 2010



La vérité souffre d'être trop analysée. — Frank Herbert

Vous pouvez la trouver sur la page : Le Messie de Dune


[modifier]23 juin 2010



Le vrai Bourgeois [...] l'authentique et indiscutable bourgeois est nécessairement borné dans son langage à un très petit nombre de formules. — Léon Bloy

Vous pouvez la trouver sur la page : Léon Bloy


[modifier]24 juin 2010



Il faut le dire : il y a trop de grands hommes dans le monde ; il y a trop de législateurs, organisateurs, instituteurs de sociétés, conducteurs de peuples, pères des nations, etc. Trop de gens se placent au dessus de l'humanité pour la régenter, trop de gens font métier de s'occuper d'elle. — Frédéric Bastiat

Vous pouvez la trouver sur la page : Frédéric Bastiat


[modifier]25 juin 2010



J’ai deux patries, une patrie charnelle qui est ma Kabylie et une Patrie spirituelle et d’élection qui est la France. Je souffre du conformisme idéologique qui consiste à la vilipender, à la ramener au rang des nations méchantes, égoïstes, sectaires, racistes, incorrigibles. Je sais d’expérience que certains de ses fils peuvent être tels, mais, je sais aussi tous les trésors qu’elle m’a ouverts. Il me suffit de refaire en pensée le survol que j’ai imaginé tant de fois : partir des tours de Notre-Dame, frôler la Sainte Chapelle, survoler le Louvre, filer vers l’Ouest, ralentir au-dessus du palais de Versailles, passer entre les deux tours de la cathédrale de Chartres pour venir se poser sur le doigt effilé du Mont Saint-Michel et, de la rêver de tout ce qui reste à revoir ou à découvrir de la royale vallée de la Loire, avec ses châteaux et l’ensemble du territoire avec ses cathédrales, ses musées, ses laboratoires, ses savants et ses saints. Comment appartenir à un tel pays et ne pas savoir ce qu’il représente ? — Augustin Ibazizen

Vous pouvez la trouver sur la page : Augustin Ibazizen


[modifier]26 juin 2010



La science est totalement amorale, et complètement irresponsable. — David Ruelle

Vous pouvez la trouver sur la page : Amoralisme


[modifier]27 juin 2010



Les villes, que nous habitons, sont les écoles de la mort, parce qu'elles sont inhumaines. Chacune est devenue le carrefour de la rumeur et du relent, chacune devenant un chaos d'édifices, où nous nous entassons par millions, en perdant nos raisons de vivre. — Albert Caraco

Vous pouvez la trouver sur la page : Albert Caraco


[modifier]28 juin 2010



Qu'est-ce que le Tiers-État ? — TOUT
Qu'a-t-il été jusqu'à présent dans l'ordre politique ? — RIEN
Que demande-t-il ? — A ÊTRE QUELQUE CHOSE.

 — Emmanuel-Joseph Sieyès

Vous pouvez la trouver sur la page : Emmanuel-Joseph Sieyès


[modifier]29 juin 2010



Qui s’excuse s’accuse. — Stendhal

Vous pouvez la trouver sur la page : Stendhal


[modifier]30 juin 2010



Où serait le plaisir sans la mauvaise foi ? On en a dit beaucoup trop de mal. Elle aide beaucoup au triomphe des causes. Même des mauvaises. Elle égalise les chances quand un adversaire est perfide. Elle permet de triompher d'un adversaire loyal. Tant d'arguments sont à double tranchant et peuvent se retourner contre qui les emploie ! La mauvaise foi, bien au contraire, sert toujours la cause qui l'emploie. Elle va toujours dans le sens de la cause qu'elle défend. — Alexandre Vialatte

Vous pouvez la trouver sur la page : Alexandre Vialatte