Ouvrir le menu principal

Wikiquote:Citations du jour/février 2008

Cette page permet de répertorier toutes les citations du jour de février 2008.
Pour créer une nouvelle citation, cliquez sur le lien rouge ou sur le lien modifier de la date voulue et complétez les champs citation, auteur et article.
[modifier]1 février 2008



Chacun se croit seul en enfer et c'est cela l'enfer. René Girard

Vous pouvez la trouver sur la page : René Girard


[modifier]2 février 2008



Certaines âmes philanthropiques pourraient construire en rêve quelque miraculeuse façon de désarmer ou de terrasser l’adversaire, sans causer trop de souffrance, et croire que l’art de la guerre évolue dans cette direction. Aussi désirable qu’elle soit, cette vue de l’esprit doit être réfutée. Car dans un état aussi dangereux que la guerre, les pires erreurs sont celles que nourrissent les bons sentiments. Carl von Clausewitz

Vous pouvez la trouver sur la page : Carl von Clausewitz


[modifier]3 février 2008



À vaincre sans péril on triomphe sans gloire. Pierre Corneille

Vous pouvez la trouver sur la page : Le Cid


[modifier]4 février 2008



Les hommes préfèrent mourir à petit feu plutôt que de montrer le moindre signe d'émotion. Karen Young

Vous pouvez la trouver sur la page : Karen Young


[modifier]5 février 2008



Les grandes avancées de la civilisation, que ce soit dans l'architecture ou dans la peinture, la science ou la littérature, l'industrie ou l'agriculture, ne sont jamais nées de l'intervention d'un gouvernement centralisé. Milton Friedman

Vous pouvez la trouver sur la page : Milton Friedman


[modifier]6 février 2008



Le philosophe se reconnaît à ce qu’il a inséparablement le goût de l’évidence et le sens de l’ambiguïté. Maurice Merleau-Ponty

Vous pouvez la trouver sur la page : Maurice Merleau-Ponty


[modifier]7 février 2008



Le stalinisme n'a existé ni en théorie ni en pratique : on ne peut parler ni de phénomène stalinien, ni d'époque stalinienne, ces concepts ont été fabriqués après 1956 par la pensée occidentale de gauche pour garder les idéaux communistes. Alexandre Soljenitsyne

Vous pouvez la trouver sur la page : Alexandre Soljenitsyne


[modifier]8 février 2008



Tous les animaux sont égaux mais certains sont plus égaux que d'autres. George Orwell

Vous pouvez la trouver sur la page : George Orwell


[modifier]9 février 2008



Si on veut avoir une image assez juste de la société française, le vrai panel est au comptoir avec son lot habituel d'optimistes, de déprimés, de petits malins, de paumés et de têtes de con. Jean-Marie Gourio

Vous pouvez la trouver sur la page : Jean-Marie Gourio


[modifier]10 février 2008



On n’échappe pas au temps par l’aventure. Nicolas Grimaldi

Vous pouvez la trouver sur la page : Nicolas Grimaldi


[modifier]11 février 2008



L'imbécile est d'abord un être d'habitude et de parti pris. Arraché à son milieu il garde, entre ses deux valves étroitement closes, l'eau du lagon qui l'a nourri. Mais la vie moderne ne transporte pas seulement les imbéciles d'un lieu à un autre, elle les brasse avec une sorte de fureur. Georges Bernanos

Vous pouvez la trouver sur la page : Georges Bernanos


[modifier]12 février 2008



Naturellement, je trouve plus fort que moi. Je considère ces ouvriers qui passent des heures à grossir leurs muscles en soulevant des pierres ou en portant des sacs comme des types déloyaux : ils s'entraînent, pendant que je lis Saint-Simon. Roger Nimier

Vous pouvez la trouver sur la page : Roger Nimier


[modifier]13 février 2008



On ne goûte plus la musique, on l'avale ! Jules Verne

Vous pouvez la trouver sur la page : Jules Verne


[modifier]14 février 2008



La nudité est finalement le spectacle le plus apprécié du seul animal qui se camoufle sous des couches de tissus : l'homme. Bernard Werber

Vous pouvez la trouver sur la page : L'Arbre des possibles


[modifier]15 février 2008



Notre maison brûle et nous regardons ailleurs. La nature, mutilée, surexploitée, ne parvient plus à se reconstituer et nous refusons de l'admettre. L'humanité souffre. Elle souffre de mal-développement, au nord comme au sud, et nous sommes indifférents. La terre et l'humanité sont en péril et nous en sommes tous responsables. Jacques Chirac

Vous pouvez la trouver sur la page : Jacques Chirac


[modifier]16 février 2008



Aussi paradoxal que cela puisse paraître, il est sans doute vrai qu'une société libre qui réussit est toujours dans une large mesure une société attachée à des traditions. Friedrich Hayek

Vous pouvez la trouver sur la page : Friedrich Hayek


[modifier]17 février 2008



Il est des gens qui crient très haut qu'ils n'ont jamais voulu se vendre ; c'est peut-être qu'on ne se serait jamais soucié de les acheter. Gérard de Nerval

Vous pouvez la trouver sur la page : Gérard de Nerval


[modifier]18 février 2008



Telle est la vie des hommes. Quelques joies, très vite effacées par d'inoubliables chagrins. Il n'est pas nécessaire de le dire aux enfants. Marcel Pagnol

Vous pouvez la trouver sur la page : Marcel Pagnol


[modifier]19 février 2008



Heureux les hommes qui pour jouir de la vie n’ont besoin ni d’espérer, ni de prévoir. Giacomo Casanova

Vous pouvez la trouver sur la page : Histoire de ma vie (Casanova)


[modifier]20 février 2008



L'homme est né libre, et partout il est dans les fers. Jean-Jacques Rousseau

Vous pouvez la trouver sur la page : Jean-Jacques Rousseau


[modifier]21 février 2008



Ne parvenant jamais à être le pouvoir de posséder, de jouir ni de demeurer dans le bonheur de l’identité calme, mais n’étant au contraire que le pouvoir de désirer toujours, de s’inquiéter toujours, de s’insurger toujours et de toujours entreprendre, la liberté n’est jamais que le pouvoir de pouvoir. Nicolas Grimaldi

Vous pouvez la trouver sur la page : Le Désir et le temps


[modifier]22 février 2008



Le marketing est une sorte de sociologie vénale, d'ethnologie de bazar dont le but est de savoir de quoi vous n'avez pas besoin et que l'on pourrait quand même vous vendre Philippe Meyer

Vous pouvez la trouver sur la page : Philippe Meyer


[modifier]23 février 2008



L'homme c'est bien malaisé à définir. Admettons que ça reste un enfant. Gentil et câlin à ses heures, mais plein de vices. Georges Bernanos

Vous pouvez la trouver sur la page : Georges Bernanos


[modifier]24 février 2008



Quand une fois on a trouvé le moyen de prendre la multitude par l'appât de la liberté, elle suit en aveugle, pourvu qu'elle en entende seulement le nom. Jacques-Bénigne Bossuet

Vous pouvez la trouver sur la page : Jacques-Bénigne Bossuet


[modifier]25 février 2008



Savons-nous quelles sont les choses importantes ? Quelle arrogance dans le choix ! André Gide

Vous pouvez la trouver sur la page : Paludes


[modifier]26 février 2008



Il n’y a plus que les dangers de la société entière qui troublent le sommeil tranquille du philosophe, et qui l’arrachent de son lit. On peut impunément égorger son semblable sous sa fenêtre ; il n’a qu’à mettre ses mains sur ses oreilles et s’argumenter un peu pour empêcher la nature qui se révolte en lui de l’identifier avec celui qu’on assassine Jean-Jacques Rousseau

Vous pouvez la trouver sur la page : Jean-Jacques Rousseau


[modifier]27 février 2008



Entre l'homme et la femme, c'est une guerre permanente, tantôt sournoise, tantôt ouverte, mais une guerre à mort. Gabriel Matzneff

Vous pouvez la trouver sur la page : Gabriel Matzneff


[modifier]28 février 2008



L'étude a été pour moi le souverain remède contre les dégoûts, n'ayant jamais eu de chagrin qu'une heure de lecture ne m'ait ôté. Montesquieu

Vous pouvez la trouver sur la page : Montesquieu


[modifier]29 février 2008



Surtout, soyez toujours capables de ressentir au plus profond de votre cœur n'importe quelle injustice commise contre n'importe qui, où que ce soit dans le monde. C'est la plus belle qualité d'un révolutionnaire. Che Guevara

Vous pouvez la trouver sur la page : Che Guevara